Les photos de Roger Fenton

Même s’il n’a pratiqué son art qu’une dizaine d’années, Roger Fenton est devenu l’un des plus grands photographes britanniques, et un symoble de l’âge d’or de la photographie – les années 1850. Après avoir étudié le droit à Londres et la peinture à Paris, il a photographié tous les recoins du Royaume-Uni, mais aussi de la Russie, Constantinople et même les lignes de front de la guerre de Crimée (ce fut le premier reportage de guerre du genre).

Image 10 Image 16

Fondateur de la Royal Photographic Society, Fenton excellait dans tous les styles de photographie imaginables – architecture, portraiture (cf les deux auto-portraits ci-dessus), et natures mortes entre autres. Mais en 1862, il vend son équipement, démissione de la Society, et retourne au barreau. La photographie était devenue une occupation populaire, et ses concurrents trop nombreux.

Voici quelques unes des images de Fenton, trouvées dans un livre gratuit du Metropolitan Museum de New York. Ses paysages notamment sont vraiment magnifiques; des scènes romantiques à la Turner et Constable. Prenez par exemple la Tamise, avec le parlement et Big Ben en construction (aux alentours de 1858):

Image 6

Ou ces paysages du Pays de Galles et d’Écosse:

Image 17
Wharf and Poole, Below the Strid, 1854

Image 20
Ogwen falls, 1857

Image 21
Pont y Pair, 1857

Fenton avait décidé de photographier toutes les plus grandes églises et cathédrales du pays, et travaillant en grand format, il a produit une série d’images de monuments comme York Minster et Roslyn Chapel:

Screen shot 2012-11-30 at 12

Image 12

Rien à voir avec ses scènes de la guerre de Crimée, comme cette compagnie de hussards:

Screen shot 2012-11-30 at 12

Et quel contraste avec les portraits de la haute société britannique…

Image 14

… et leurs magnifiques country homes:

Image 27

Image 28

Évidemment il a tiré le portrait de la famille royale, comme les princesses Victoria et Alice en 1855:

Image 18

Et leur palais de Windsor:

Image 30

Image 31

Image 13

Fenton est aussi devenu le premier photographe officiel du British Museum en 1854, et il nous a laissé de belles images du musée qui paraît vide sans les foules de touristes d’aujourdhui:

Image 23

Image 25

Image 24

Fenton a aussi eu une période orientaliste, son voyage à Constantinople ayant laissé des traces:

Image 15

Et enfin, avant de poser son énorme appareil photo pour toujours, il a pris de magnifiques natures mortes:

Image 29

Il y a plus d’images et d’information (en anglais) dans le livre gratuit du Metropolitan Museum de New York.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s