Les noms des pubs

Les Brits adorent tout ce qui est historique et excentrique, et cela se retrouve évidemment dans les noms des établissements les plus importants du pays, les pubs. Avez-vous déjà bu une pinte dans un Dog & Duck, au Flying Spoon, ou au Ye Olde Fighting Cocks? Non? En tout cas je mettrais fort à parier que vous avez goûté une ale dans un Red Lion ou un Crown – les deux noms de pubs les plus répandus au UK.

Il n’y a pas de boring Harry’s Bar, ou Café Machin ici. Les noms de pubs se doivent être à la limite royaux, drôles, mémorables et traduisibles en une jolie enseigne  – une stratégie de marketing qui date du Moyen-Âge, quand les panneaux colorés aidaient les clients illettrés à retrouver leur pub préféré. Après tout, il y a plus de 50,000 pubs au UK, et la concurrence est rude.

Certains sont nommés après les gens qui les fréquentent (Bricklayer’s Arms, Freemasons Arms, Cricketeers), ou les outils des gens qui les fréquentent (Anchor, Plough); d’autres, surtout à la campagne, sont inspirés du monde de la chasse (Fox & Hounds, Dog & Gun) ou de leur propre apparence (The Crooked House); d’autres encore des noms de bateaux (Mayflower, Cutty Sark) ou de lieux connus près desquels ils sont situés (Railway, Castle), de gens célèbres (Duke of Cambridge, Lord Nelson), ou encore de symboles religieux (Hope & Anchor, Cross Keys, Lamb & Flag, Mitre), de légendes (The Fox and Grapes, George & Dragon) ou de guildes médiévales – comme Elephant & Castle, qui a donné son nom à un quartier de Londres, basé sur le symbole de la guilde des couteliers, figurant un éléphant (pour l’ivoire) et un château, qui avait un atelier de le coin.

Image 2

Ceux qui ont des double noms – comme la chaîne moderne de pub Slug & Lettuce – sont souvent drôles, avec des combinaisons inattendues. Ce sont souvent des corruptions de phrases différentes, transformées au fil du temps. Par exemple, le Bull and Mouth célébrait à l’origine la victoire d’Henry VIII à Boulogne Mouth; le Cat and Fiddle serait basé sur Caton le Fidèle, un gouverneur anglais de Calais. D’autres, comme le Fox & Anchor, ont acquis des doubles noms lorsque qu’un tenancier changeait de pub et voulait attirer son ancienne clientèle dans son nouvel établissement.

Voici l’histoire des noms de pub les plus répandus du pays:

The Red Lion – comme beaucoup de noms de pub, le Red Lion provient de blason héraldique. Soit d’un propriétaire du coin, soit en hommage à John of Gaunt, l’un des hommes les plus puissants du 14ème siècle, fondateur de la House of Lancaster, soit en symbole de l’Écosse. Et surtout ça fait un super signe, bien anglais, comme les lions de l’équipe de foot nationale.

The Royal Oak – ce nom commémore la fuite de Prince Charles au 17ème. Ayant perdu la Battle of Worcester, il se réfugie dans un chêne où il se cache pendant un jour avant de s’enfuir en France (il reviendra plus tard et se fera couronner, d’où l’enthousiasme des tenanciers.

The White Hart – le symbole de Richard II, le roi qui introduit une loi obligeant tavernes et inns à avoir un signe. À une époque, le nom White Hart était si répandu qu’il est devenu presque un mot générique pour dire pub.

The Rose and Crown – la rose était le symbole d’Edward III, dont les fils s’entretuèrent dans la Guerre des Roses. Combinée avec la couronne, c’est un symbole de la monarchie britannique. Il y a aussi beaucoup de pub s’appelant tout simplement Crown.

The King’s Head – avant qu’Henry VIII décide de divorcer, et donc de se séparer du catholicisme, de nombreux pubs s’appelaient the Pope’s Head. Lorsque le roi a envoyé paître Rome, il ont donc changé leur noms pour celui du roi… Il y aussi les Queen’s Head bien sûr.

The Swan – le cygne était un symbole d’innocence, très apprécié des rois Edward III et Henry VIII. Évidemment il fait très beau sur les enseignes, et c’est sans doute la raison de son succès.

The White Horse – le symbole de la House of Hanover, adopté par beaucoup de pubs au 18ème pour montrer leur loyauté à la nouvelle dynastie; mais aussi du comté du Kent.

The Bell – un rappel de l’étroite relation entre église et pubs. Beaucoup d’établissements religieux brassaient leur propres ales et les vendaient pour récolter des fonds.

Image 3

Et il y en a aussi avec des noms complètement fous: The Bucket of Blood en Cornouailles; Donkey on Fire à Ramsgate; the Bull & Spectacle dans le Staffordshire (renommé après qu’un client ait dessiné des lunettes sur la tête du taureau); ou le Round of Carrots, Struggling Monkey et Quiet Woman.

> Vous pouvez voir tout plein d’exemples de signes traditionnels ici
> Vous trouverez ici une page sur les noms de pubs les plus connus de Londres

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s