Look right

Photo: George Zimbel

L’autre jour j’ai vu deux petits cinquièmes de quelque part dans le sud de la France manquer de se faire renverser par un bus doubledecker. Ils avaient regardé avant de traverser en courant pour rejoindre leurs copains – sauf que c’était du mauvais côté! Malgré les signes peints par terre dans tout le centre ville de Londres, des centaines de touristes font la même erreur chaque jour. Il suffit de s’assoir en haut d’un bus sur Shaftesbury Avenue pour assister au spectacle. “Je suis un touriste, je ne sais pas où je vais, mais je suis pressé d’y aller alors je traverse au rouge en regardant à gauche.” Pauvres chauffeurs de bus et de taxis!

Bref tout ça pour dire que d’un coup je me suis rappelée que moi aussi, quand je voyage sur the Continent, j’ai parfois besoin d’un petit temps d’adaptation pour traverser la route. Et je me suis aussi souvenue de mon voyage de classe du collège à Bath, et de la peur que j’ai eu quand la gentille dame qui nous hébergeait nous à conduit chez elle en passant par une série de ronds-points…

Le Royaume-Uni fait toujours partie d’une minorité de pays autour du monde (dont le Japon, la Thaïlande, le Népal et toute les anciennes colonies britanniques de l’Afrique du Sud en passant par la Gambie) où l’on conduit à gauche. Pourquoi? Ben, comme d’habitude, c’est une histoire de vieille tradition qui perdure et résiste en Angleterre (grandement aidée par le fait que c’est une île, comme les autres pays européens qui conduisent à gauche – Chypre, Malte, Irlande…)

En fait, ce ne sont pas les Anglais qui roulent à gauche mais les Français et les autres qui roulent à droite. De l’antiquité jusqu’à l’époque moderne, tout les pays d’Europe et d’ailleurs roulaient à gauche lorsque les chemins étaient assez large, puisque la population majoritairement droitière préférait tenir ses armes à droite pour être prêt en cas de mauvaises rencontres (même si tenir son arme à droite laisse le côté gauche très vulnérable aux attaques de bandits de grands chemins cachés dans les fourrés du bord de la route…). Cette théorie tient la route puisqu’on sait qu’à Rome déjà il fallait conduire sinisbrosus… et que les chevaliers du Moyen-Âge tenaient leur lance à droite, et chevauchaient à gauche.

Autre explication: rouler à gauche permettaient aux postillons des diligences d’éviter que leurs fouets se prennent dans les branches des arbres sur le bord de la route… Quoiqu’il en soit, au Royaume-Uni, la première loi relative au côté du trafic remonte à 1756 et impose le côté gauche pour traverser le pont de Londres.

Alors pourquoi tout d’un coup les Français et compagnie se sont-ils mis à conduire à droite? C’est la faute à Napoléon, apparemment. Ce gaucher faisait marcher ses troupes du mauvais côté de la route, et surgir ses armées d’un côté inattendu pour surprendre ses ennemis. Une technique militaire couronnée de succès puisqu’il a envahit l’Europe et forcé ses conquêtes à rouler à droite, un symbole puissant de changement de pouvoir. Théorie corroborée par le fait que seuls les territoires qui lui ont résisté, comme la Suède et la Grande-Bretagne, continuèrent à privilégier la gauche. (Saviez-vous que la Suède est le dernier pays européen à avoir changer de sens, en 1967, en une nuit d’un samedi à dimanche!)

Au prochain numéro, je vous parlerai de quelqu’un qui aimait plutôt rouler à droite….

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s