La langue de Shakespeare

Photo: Shakespeare’s Words by Calamity Meg

Le Royaume-Uni fêtait hier les 400 ans de la mort de Shakespeare à grand coup de spectacles et d’évènements spéciaux, de Stratford-upon-Avon où le Bard est né, à Londres, où il a fait carrière et changé la culture anglaise à jamais. Si vous vous promenez sur la South Bank aujourd’hui (de Westminster Bridge à Tower Bridge, en passant par le Globe, évidemment, pour faire le plein de joli cadeaux shakesperiens) vous pouvez voir 37 de ses pièces sur grand écran dans le cadre du projet The Complete Walk.

Son influence culturelle est énorme bien sûr, mais aujourd’hui j’aimerais célébrer son inventivité langagière… Ses pièces et poèmes ont contribué à standardiser la langue anglaise, sa grammaire et son vocabulaire, mais aussi ont popularisé de nombreux mots et expressions toujours utilisés aujourd’hui. Shakespeare aurait introduit dans le langage écrit, popularisé et inventé plus de 1 700 mots et expressions, comme “lonely” (seul/solitaire), “dwindle”(diminuer) ou les fameux “all the world’s a stage” (le monde entier est un théâtre) et “the world is my oyster” (le monde m’appartient/est dans ma poche, incidemment à l’origine de la fameuse oyster card de TFL).


En voici une petite sélection:

“strange bedfellows” (The Tempest) : un drôle de tandem

“be-all and the end-all” (Macbeth) : le summum [le est-tout et le fini-tout]

“refuse to budge an inch” (Measure for Measure / The Taming of the Shrew) : refuser de bouger d’un poil

“cold comfort” (The Taming of the Shrew / King John) : maigre consolation

“a dish fit for the gods” (Julius Caesar) : un plat digne des dieux

“devil incarnate” (Titus Andronicus / Henry V) : diable incarné

“faint hearted” (Henry VI Part I) : faible

“milk of human kindness” (Macbeth) : le lait de la tendresse humaine

“full circle” (King Lear) : revenir à son point de départ

“seen better days” (Timon of Athens) : avoir connu des jours meilleurs

“good riddance” (Troilus and Cressida) : bon débarras

“fashionable” (Troilus and Cressida) : à la mode

“brave new world” (The Tempest) : le meilleur des mondes

“jealousy is the green-eyed monster” (Othello) : la jalousie est un monstre au yeux vert

“heart of gold” (Henry V) : coeur d’or

“addiction” (Othello): dépendance

“love is blind” (The Merchant of Venice) : l’amour est aveugle

“wild-goose chase” (Romeo and Juliet) : fausse piste [chasse à l’oie sauvage]

“all’s well that ends well (All’s Well That Ends Well) : tout est bien qui fini bien

“too much of a good thing” (As You Like It) : trop d’une bonne chose

“naked truth” (Love’s Labour’s Lost) : la pure vérité [nue]

“swag” (A Midsummer’s Night Dream) : style, allure

“salad days” (Antony and Cleopatra) : années de jeunesse et d’inexpérience [les jours de salade]

“bedazzled” (The Taming of the Shrew): ébloui

“gloomy” (Titus Andronicus): sombre

“grovel” (Henry VI, Part II): ramper devant quelqu’un

“cruel to be kind” (Hamlet) : qui aime bien châtie bien

On estime que durant sa carrière Shakespeare a utilisé plus de 15 000 mots différents – à titre de comparaison, il y en a 5 642 dans l’Ancien Testament, et un paysan de l’époque avait un vocabulaire d’environ 300 mots. En empruntant à d’autres langues européennes, au grec et au latin, en changeant des noms en verbes et des verbes en adjectifs, en ajoutant des préfixes et suffixes à tout bout de champ, le grand dramaturge a réinventé sa langue et l’art de l’écriture.

Shakespeare aimait beaucoup à ajouter des préfixes comme “un-” (unsex, undeaf, unspeak, unshout, uncomfortable, uneducated, unlock, untie) pour renforcer le sens de ses lignes. Comme d’habitude, c’était un précurseur, puisqu’aujourd’hui beaucoup de nouveaux mots sont créés de la même manière, comme unfriend (sur Facebook), unfunny et untouristy…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s