Mise en boîte

Depuis la panique du lockdown, et ses étagères vidées de baked beans et de tomates en conserve, les Anglais se sont pris d’enthousiasme pour les produits en boîte, dont les ventes ont augmenté de 72% ses derniers mois.

On se prépare pour l’hiver, d’éventuels lockdowns, et le Brexit peut-être, en remplissant les placards de provisions. Les conserves sont aussi pratiques quand on veut dépenser moins – si l’on a perdu son emploi comme des centaines de milliers de personnes ces derniers mois. Plus positif: le lait UHT longue conservation est enfin trouvable ici dans les magasins (avant, les Brits ne voulaient que du lait frais dans leur thé et leur Weetabix).

L’engouement est tel que la BBC Food a même une page remplie de recettes “Cooking with Tins”, dont de nombreux plats proposés par Jack Monroe, une cuisinière très sympa devenue experte en cuisine petit budget après de nombreuses années difficiles. Son livre Tin Can Cook comprend des recettes comme crêpes rhubarb & custard, “tin-e-strone” et dog in a hole.

Il n’y a pas si longtemps que ça au UK, le saumon en boîte servi avec des petits oignons au vinaigre était considéré comme un bon petit plat. Je me souviens encore de la tranche de jambon tiède surmontée d’une tranche d’ananas en conserve que m’avait servie ma famille d’accueil en échange scolaire. Choc culturel!

À présent j’apprécie beaucoup les ananas en boîtes (quoique toujours moyennement avec du jambon) et les classiques fruit cocktails. Je me suis aussi habituée à manger des baked beans avec mes pommes de terre au four. J’adore également les mushy peas avec mes fish & chips, le top au rayon boîtes de conserve britannique:

Mais il y a quelques produits en boîte typiquement british auquel je ne parviendrai jamais à m’habituer: les pâtes rondes en sauce tomate Heinz (ils donnent ça à leurs enfants!!); les beans avec des bouts de saucisses dedans (aaaarrrgh!); les crèmes anglaises et autre riz au lait; et même carrément les puddings spotted dicks:

Il n’y a pas que les boîtes de conserves – beaucoup de produits phares des années 1970s – qui pour certains ont le goût de leur enfance – reviennent aujourd’hui à la mode. Les ventes de crème anglaise et de trifle en poudre (?! non moi non plus!) s’envolent apparemment. Selon une étude de Co-op, les “top comeback items in volume” sont:

  1. Packet trifle – 738%
  2. Tinned pineapple slices – 343%
  3. Custard powder – 336%
  4. Tinned mandarins – 334%
  5. Jelly – 342%
  6. Canned ham – 179%
  7. Pickled onions – 166%
  8. Canned corned beef – 90%
  9. Long-life milk – 81%
  10. Smash [purée Mousseline]– 59%

Nous voici donc de retour en arrière aux Seventies niveau culinaire. Il faut espérer que le reste ne suive pas, car les années 1970s c’était pas folichon par ici. Il n’y avait pas encore Thatcher, mais la décennie a commencé avec des grèves générales, puis continué avec la crise financière de la IMF et les attentats de l’IRA, et fini avec le Winter of Discontent…

2 comments

  1. Bonjour!
    Pour moi, mises à part les baked beans, tous ces produits sont peu ragoûtants… Je n’ai jamais pu m’habituer aux mushy peas… 🤢
    J’ai bien aimé cet article. 🙂

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.