Carte postale d’Argyll, Écosse

Il y a quelques semaines j’ai eu la chance de visiter une très belle région de l’Écosse. Voici une petite carte postale pour vous faire partager de belles couleurs d’automne une dernière fois avant que l’hiver ne s’installe…

Argyll

Un petit tour en Argyll, une province écossaise juste au nord de Glasgow, et sur l’Île of Mull, et vous aurez votre plein de lochs, châteaux, whisky, saumon fumé et paysages grandioses… Le nom d’Argyll vient de Earra-Ghaidheal, ou la Côte des Gaels, et c’est une région pleine d’histoire, de vieilles pierres et de légendes.

On peut y voir toutes sortes d’animaux, et faire de magnifiques balades  en montagne ou au bord de l’eau – il y a plus de 4,800km de côte, presque autant que dans toute la France. Et seulement 89,200 personnes pour 6,909km. Beaucoup vivent dans des cottages isolés, perdus dans une vallée au bout d’une route single track (à voie unique avec des passing places). Bref un dépaysement total pour les citadins, et une région magnifique, à visiter plutôt en automne ou au printemps.

Où donc?

Argyll est une région située juste au nord de Glasgow. Londres-Glasgow se fait en train (East Coast Trains, 4h30) ou en avion (BA, Easyjet, 1h20) – les deux options environ £100 aller-retour (vous pouvez trouver à £50 ou moins en réservant très à l’avance). Depuis Glasgow, cela prend environ trois heures de voiture et de train (Scotrail, à partir de £20) pour aller à Oban par exemple. Les ferries de la région sont gérés par Caledonian MacBrayne; un aller-retour Oban-Isle of Mull dure 45mins et coûte environ £60 par voiture (réservez en avance, surtout en été; et arrivez une demi-heure en avance sous peine de vous faire recaler). Les bus Citylink vont un peut partout… Voir carte avec itinéraire

Qu’y faire?

Flâner au bord du Loch Lomond, le plus grand lac du UK, qui chaque été fait le plein de navigateurs, skieurs nautiques et pêcheurs… Vous pouvez y faire un petit tour en bateau, c’est joli il y a tout plein de petites îles au milieu. Il fait partie du parc national de Loch Lomond & Trossachs, adoré par tous les Glaswegians.

IMG_9231

Image 6

La route monte vers le nord, longeant le loch puis passant devant des chutes d’eau, entre des montagnes pelées mais toujours magnifiques…

Image 3

Image 11

Avec de temps en temps l’orée de sombres plantations de sapin où l’on n’aimerait pas se perdre…

Image 10

On arrive ensuite au Loch Awe, avec un très beau château du XVième siècle, Kilchurn Castle, en ruines au bord de l’eau…(vu depuis la terrasse du Loch Awe Hotel)

Image 12

Au passage vous pouvez visiter ici une central électrique creusée dans la montagne Ben Cruachan, et son barrage, surnommée la Hollow Mountain (comme ça vous êtes à l’abri s’il pleut des cordes!) et vous arrêter à Inverawe Smokehouses, là où sont produits les meilleurs saumons fumés d’Écosse.

Après de magnifiques vues de la mer, on arrive à Oban juste avant le coucher du soleil. C’est le petit port d’où partent les ferries pour l’Île de Mull… Il y a une distillerie de whisky bien sûr. J’ai beaucoup aimé la vitrine de la librairie, et ses livres pour enfants écossais…

Image 13

Image 14  Image 17

Image 18

Ensuite, on fait la queue pour le ferry… Le Calmac c’est toute une ambiance, avec les vieux fauteuils vintages, les moquettes roses, les habitués qui se précipitent à la cantine pour manger pendant la traversée. On a vraiment l’impression d’être au bout du monde… Et encore plus quand on sort du ferry dans le noir, et que l’on suit une route qui ne fait que de se rétrécir, puis devient une piste remplie d’ornières et zigzagant au milieu de nulle part… Mais quel bonheur le lendemain de se réveiller à Glengorm Castle:

Image 20

Un château B&B avec des chambres et un accueil superbes. (voir la brochure). Le château a été construit au 19ème par un vieux monsieur très méchant, qui a cruellement expulsé tout les pauvres bougres qui vivaient sur le terrain. On dit qu’une vieille du coin l’aurait maudit, et prédit qu’il ne verrait jamais le château fini. Il a bien vu le château être terminé, mais il n’y a jamais dormi; il est mort d’une chute de cheval juste avant d’emménager. Des chambres on peut surveiller les ferries passer et les moutons brouter…

Image 21

Ensuite, cap sur Tobermory, la ville principale de l’île, toute mignonne avec ses maisons de toutes les couleurs…

Image 19

Il y a dans ce port une adresse incontournable: le Cafe Fish, situé dans l’ancien bureau du ferry, un bâtiment tout blanc aux lignes art déco. La salle à manger est toute petite, les fenêtres décorées de guirlandes, le menu change chaque jour. Leur slogan: ‘The only thing frozen are our fishermen’ (Le seul truc de congelé c’est nos pêcheurs) et effectivement, tout y est super frais. On y a dégusté du crabe, du homard, des fish cakes et une fish pie to die for, c’était vraiment excellent. D’ailleurs, Café Fish vient de gagner le prix du meilleur restaurant de fruits de mer du pays. Cerise sur le gâteau: les prix sont très raisonnables, et l’équipe ultra sympa (y a qu’a voir la photo officielle…)

Il y tout plein de chose à faire sur l’Île de Mull, on peut visiter la distillerie et le très beau Duart Castle, se promener dans les montagnes, faire un tour en bateau pour voir les puffins et l’incroyable île de Staffa et ses cavernes et orgues basaltiques; on peut aller voir l’abbeye de Iona sur sa petite île avec ses croix celtiques.

Nous avons choisi de faire un tour avec Ruth de Mull Magic, dans le but de voir des loutres sauvages. Une guide vraiment très sympa, qui nous a régalé avec ses d’histoires sur le comportement des animaux du coin, mais aussi ses anecdotes sur la vie sur l’île (et son picnic fait maison, délicieux). En sa compagnie, nous avons vu des loutres, des dauphins, des aigles, des cerfs et toutes sortes d’oiseaux. Voici quelques paysages vus lors de notre balade:

Image 2

Image 3

Image 4

Image 7

Image 8

Image 9

Ensuite, on a attendu le Calmac pour Oban… en regardant les dauphins s’amuser sous la lumière rose du sunset… et en se disant qu’il fallait vite que l’on revienne pour faire tout ce qu’on n’avait pas eu le temps de faire.

Image 11

Image 12

Image 5

Après l’Île de Mull, nous sommes retournés vers le Loch Awe, suivant des routes de plus en plus minuscules, pour arriver enfin à un autre château merveilleux: Ardenesaig, construit en 1834 pour un certain Archibald du clan Campbell. La plupart des chambres ont une très belle vue sur le loch, le bâtiment est superbe, et pour couronner le tout, le restaurant est l’un des meilleurs d’Écosse (seul bémol: le prix). Chaque soir, le chef Gary Goldie prépare un menu délicieux en utilisant des produits locaux: on a eu droit à un dîner incroyablement bon: soupe à la courge et aux châtaignes, coquilles saint jacques, steak Angus qui fond dans la bouche et tarte aux figues servie avec une belle boule de glace vanille. Un vrai régal…

Le bar avec ses milliers de bouteilles de whisky; la vue de notre chambre et le salon:

Image 2  Image 3
Image 4

Ensuite, nous avons continué dans le brouillard le long du loch…

Image 6

Image 7

Image 9

Image 8

Enfin un peu de soleil en sortant du loch et de ses sombres forêts – juste au bon moment pour admirer le Carnesserie Castle, une ruine du 16ème qui domine la vallée de Kilmartin:

Image 10

Kilmartin Glen est considérée comme le berceau de la civilisation écossaise, puisque cette vallée contient le plus grand nombre de monuments préhistoriques et sites historiques du pays: on trouve plus de 350 monuments dans un rayon de 6 miles. Un petit village en haut d’une colline, Kilmartin est aussi connu pour son importante collection de tombes sculptées paléochrétiennes et  médiévales, que l’on peut voir dans son église et cimetière:

Image 11

Image 12  Image 13  Image 14

Après avoir admiré ces pierres représentant des entrelacs celtiques et des braves guerriers, vous pouvez visiter le Kilmartin Museum juste à côté, pour en apprendre plus sur toute l’histoire de la vallée et ramasser une carte des sites à visiter. Il y a aussi un café très sympa, avec vue sur un cairn (amoncellements de pierres recouvrant une tombe) datant du néolithique, quatre siècles avant J-C:

Image 17

Quelques prés et moutons plus loin…

Image 18

… vous trouverez les Nether Largie standing stones (menhirs) et un cercle de pierre sacrées, où furent enterrées des personnes importantes de la communauté, et que l’on a recouvert d’un cairn…

Image 19  Image 22

Image 21

Image 20

Et quelques kilomètres au sud, vous pouvez grimper sur le fort de Dunadd. Datant de l’âge de fer, il est perché sur un crag (colline rocheuse) surplombant la vallée de la River Add et Kilmartin Glen. C’était l’un des lieux les plus importants de Dal Riata, un royaume ancien à cheval entre l’Écosse et l’Irlande du Nord. A l’époque, il était entouré par des marécages appelé Mòine Mhòr (Grande Mousse). C’est un site absolument magnifique.

Image 23

Image 25

Voici une vidéo de la vue depuis le sommet (enlevez le son pour ne pas avoir mal aux oreilles à cause du vent)

Un lieu absolument magique. Au sommet vous trouverez également une petite inscription en écriture oghamique, la gravure d’un sanglier et une empreinte de pied gravée dans la pierre:

Image 24

Apparement, c’est ici que les rois de Dál Riata étaient couronnés, et l’on pense qu’il y avait des rituels basés sur cette empreinte. J’ai mis mon pied dedans, et cela rentrait tout juste – peut-être que les anciens rois de Dál Riata étaient des reines?

Image 27

Au passage, apprenez que c’est dans cette région qu’en février commencera le tournage du prochain James Bond. Les scènes finales du film seront tournées à Duntrune Castle, pas très loin de Dunadd Fort. L’Écosse est décidemment très populaire ces jours-ci: la star du prochain dessin animé de Pixar, Brave (Rebelle, voir la bande annonce ici), qui sort l’été prochain, est une princesse Écossaise – vous ne trouvez pas que les menhirs ressemblent fortement à ceux de Kilmartin? Et heureusement, ils ont gardé l’accent écossais, vraiment trop mignon.

Ensuite, nous sommes retourné vers Glasgow en passant par le très beau Loch Fyne, et la jolie petite ville d’Inveraray:

Image 30

Image 29

Image 28

Inveraray est une “ville nouvelle” construite sur les plans d’un architecte au 18ème siècle. C’est ici que vous trouverez Inveraray Castle, le château du Duke of Argyll, ouvert aux visiteurs tout l’été. La petite ville au bord du loch est faite de jolies maisons blanches bien rangées, leurs fenêtres bordées de noir. Longtemps, elle a été un centre de pêche important. Les armes de la ville représentent un filet de pêche et cinq harengs. Il y a quelques petits cafés sympas…

Image 33  Image 34

Image 32

Le George Hotel est aussi un superbe pub et l’endroit parfait pour déjeuner – sandwich au saumon fumé, frites et salade: miam…Il y aussi quelques boutiques, où vous trouverez du saumon fumé, des pulls en laine, du whisky, des savons, et des kilts bien sûr.

Image 35

Nous avons repris la route, franchissant les magnifiques Arrochar Alps (voir une des vallées, depuis le bien nommé col Rest and Be Thankful) avant de retrouver le brouillard et la route de Glasgow…

Image 36

Image 37

C’est sûr, on y retourne bientôt en Écosse…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s