Le parenting anglais

L’autre jour, je suis montée dans le bus et me suis assise en haut comme d’habitude. Devant moi, aux meilleures loges (les quatre places de devant avec la plus belle vue) il y avait deux enfants très sages et leur maman. Ils ne disaient pas grand chose, mais rigolaient en regardant ce qui se passait dans la rue. Je me suis dis: tiens, ils sont bien élevés ceux-là dis donc, ils ne sont pas en train ni de crier, ni de se taper dessus, ni de gueuler sur leur maman pour qu’elle leur donne des chips.

Puis ils se sont mis à chanter une comptine anglaise. Et avec de plus en plus d’entrain. Lorsque c’est devenu un peu trop fort, et avant même que je commence à ne plus apprécier leur concert, leur maman leur a dit: “Doucement les enfants, il ne faut pas déranger les autres passagers.” Et là, j’ai enfin compris pourquoi ils étaient si sages: c’était une maman française et des petits frenchies! Ils ont continué à chantonner tout bas, tout gentiment.

Comme je n’ai pas d’enfant, je suis mal placée pour critiquer les pauvres mummy anglaises. Mais je ne m’en prive pas, parce que j’ai remarqué certaines différences flagrantes de parenting (un synonyme d’éducation en anglais). Les plus évidentes sont: les bébés sont beaucoup moins emmitouflés ici, même quand ils sortent dans leur poussette en hiver; et que l’on n’apprend pas aux enfants à rester à table, d’où de belles scènes de cirque dans les restos. D’un autre côté, bien plus positif, les enfants sont beaucoup plus libres d’être créatifs, et de laisser court à leur imagination; les parents sont plus relax.

Je vous en parle aujourd’hui car je suis tombée récemment sur cet article du Observer, qui m’a bien fait rigoler. Il s’intitule “Le fossé éducatif: comment les mères françaises préfèrent la claque ferme de l’autorité“, et il est basé sur la sortie iminente du livre French Children Don’t Throw Food (Les enfants français ne jettent pas la nourriture), un titre lui-même inspiré d’un autre livre, French Women Don’t Get Fat (Les Françaises ne grossissent pas), dépeignant les Françaises comme plus élégantes et saines. S’ils savaient! En tout cas j’ai trouvé l’article très intéressant. Voici deux petits extraits pour vous tenter:

Passengers on the Eurostar can often identify a child’s nationality without hearing them speak. You can more or less bet the one running up and down the carriage screaming his head off will not be French. (Les passagers de l’Eurostar peuvent souvent identifier la nationalité d’un enfant sans les avoir entendu parler. On peut plus ou moins parier que celui qui est en train de courir d’un bout à l’autre du wagon en criant a plein poumon ne sera pas Français.)

Ça suffit! (That’s enough!) the single most effective weapon in the French parent’s arsenal. Said loudly and curtly with the emphasis on the ‘ça’. Usually follows an ‘arrête!’ (stop!). Nine times out of 10 it cuts short any arguments, whining or bad behaviour. (Ça suffit! c’est l’arme la plus efficace dans l’arsenal des parents français. Dit très fort et sèchement, en mettant l’accent sur le Ça. Suit souvent un ‘arrête!’ Neuf fois sur 10 cela résout bagarres, plaintes ou mauvais comportement.)

Évidemment ce ne sont que des généralités pas très sérieuses, mais il y du vrai là dedans!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s