Carte postale de… Blackpool, Lancashire

Je trouve un charme certain aux endroits visités hors saison. Sans touristes, sans fioritures, ces villes désertées sont presque plus intéressantes qu’en plein été. Voici une petite carte postale de Blackpool, une station balnéaire du nord de l’Angleterre, que j’ai découverte un jour de janvier…


Blackpool

Avec sa mini-Tour Eiffel, sa plage longue de 11km, ses parcs d’attractions et jeux d’arcades, grands huit et néons, bars gays, théâtres resplendissants, et illuminations d’automne, Blackpool c’est un peu le Las Vegas/Atlantic City de l’Angleterre… un mélange de glauque et de glamour, de paillettes et d’empaillés… Grâce à son ambiance si particulière et ses nuits de folies, Blackpool a quand même été élue station balnéaire préférée des Anglais (devant Brighton, Whitby, Bournemouth and Scarborough). Pas mal pour une ville qui reste quasi-inconnue en dehors du Royaume-Uni…

Où donc?

Blackpool est située dans le Lancashire, dans le nord-ouest de l’Angleterre. C’est une station balnéaire sur la mer d’Irlande, située environ 40km au nord de Liverpool et 60km au nord de Manchester (voir carte). Vous pouvez vous y rendre en train de London Euston avec Virgin Train. Cela met environ 3h, avec souvent un changement à Preston, et coûte environ £80 aller-retour (sauf s’y on s’y prend très en avance ou très en retard bien sûr).

Son histoire

Blackpool apparaît véritablement sur la carte du UK à la fin du 18ème siècle, lorsque la mode est aux bains de mer. Blackpool attire les riches Anglais du nord, qui y viennent dans les années 1780s, puis les classes populaires (les travailleurs des usines de textile du Lancashire), qui viennent y passer leur semaine de congé annuel (les usines ferment chacune une semaine différente, comme ça Blackpool marche tout l’été) à partir des années 1840s, grâce à la nouvelle ligne de train.

Vers la fin du 19ème, Blackpool est un seaside resort en plein boom, avec jetées, diseuses de bonne aventure, fish and chips, théâtres et donkey rides (promenades en ânes sur la plage). C’est aussi une ville électrique: en 1879, Blackpool devient la première municipalité au monde à avoir un éclairage public électrique, et en 1885 on installe sur sa promenade l’un des premiers tramways électriques.

Blackpool-vintage
La promenade de Blackpool en 1898; un poster de 1910 par Wilton Williams; et un poster British Railways des années 1950s

Son heure de gloire survient entre 1900–1950, lorsque Blackpool devient la plus importante des destinations de vacances au Royaume-Uni (Selon des documents retrouvés après la guerre, Blackpool aurait échappé aux bombardements allemands car Hitler avait décidé d’en faire son lieu de villégiature une fois son  invasion du UK réalisée…) Blackpool passe de 8 millions de visiteurs dans les années 1920, à 17 millions dans les années 1950s, lorsque le photographe Bert Hardy prend cette photo devenue classique… les Blackpool Belles de 1951:

        Image 13

Dans les années 1960s, la fermeture des usines textile et l’apparition des vols peu cher pour l’étranger font que Blackpool est délaissée par les touristes anglais qui lui préfèrent la Méditerrannée. Plus récemment, la ville a retrouvé un peu de son aplomb, en retapant la promenade du bord de mer, et rénovant la fameuse Blackpool tower. Une chapelle de mariage style Las Vegas a même ouvert ce mois-ci. Mais son charme un peu désuet reste intact, sa plage est toujours aussi belle, et sa réputation de party town très kitsch toujours d’actualité font que Blackpool est toujours appréciée par les Anglais pas snobs (environ 10 millions de visiteurs par an aujourd’hui) qui viennent y profiter de ses attractions pour une journée ou un weekend (beaucoup viennent pour des enterrements de vie de jeune fille ou de garçon)…

Qu’y faire?

Commencer par faire une balade au bord de la mer, sur la célèbre Promenade… en admirant les trams qui passent, et les sculptures modernes comme une boule disco géante et le Blackpool High Tide Organ, un orgue de mer…

Image 16Image 10
Image 11Image 15

Vous pouvez regarder les mouettes sur la mer d’Irlande:

Image 6

Ou admirer les néons des magasins et attractions…

Image 8Image 13
Image 9

Et puis ensuite grimper sur la Blackpool Tower évidemment! Elle fut construite en 1894, après que le maire de la ville, John Bickerstaffe, soit revenu enchanté par la Tour Eiffel qu’il avait découverte à la Grande Exposition de 1889. Elle fait 158m de haut et offre des vues magnifiques sur la région. Par temps clair, on voit jusqu’à l’île de Man, les montagnes écossaises et les collines du Lake District. Par mauvais temps, l’horizon s’étale à l’infini dans un camaïeu de gris et de blanc. Ceux qui n’ont pas le vertige pourront s’aventurer sur son plancher de verre

Au bas de la tour se niche le Tower Circus, ouvert en 1894. Les plus grandes troupes de cirque ont joué dans cette salle qui se vante d’avoir une scène se transformant en bassin/piscine, et permettant des finales à coup de ballets aquatiques et de fontaines dansantes (il ne resterait plus que quatre salles de ce type dans le monde). Le bâtiment abrite également le Dungeon (où vous pouvez prendre l’ascenseur pour l’enfer), Jungle Jims, un parc d’aventure pour les enfants, ainsi qu’une magnifique salle de danse, le Tower Ballroom:

Image 2
Photo: Visit Lancashire

C’est ici que le célèbre Reginald Dixon jouait sur son orgue Wurlitzer des airs classiques comme ‘Oh I do like to be beside the seaside’ (ou voir une vidéo avec des vieilles cartes postales et la version du chanteur Mark Sheridan). Blackpool, c’est aussi la capitale du ballroom dancing (juste au cas où vous n’auriez jamais vu ça, c’est un peu Ken et Barbie vont au bal…), et la magnifique Tower Ballroom accueille de nombreuses compétitions et festivals (Blackpool Dance Festival). Y ont été tournés de nombreux épisodes de Strictly Come Dancing, une émission incroyablement populaire au UK…

Autres lieux d’entertainment magiques qui ont fait la réputation de Blackpool, la ville qui ‘irradie le monde de plaisir’: le Grand Theatre et les Winter Gardens qui comprennent six salles (Opera House, Pavilion Theatre, Empress Ballroom, Spanish Hall, Arena and Olympia) et quelques restaurants, et qui est en train d’être rénové…

Image 1 Image 2

Il y a aussi trois différents piers (ou jetées) à Blackpool. Sur le North pier, vous trouverez une belle entrée,

Image 14

Image 5

ainsi que des jeux d’arcades et des carousels…

Image 3 Image 4

Sur le Central Pier, plus de jeux, des auto-tamponneuses et une grande roue. Et sur le South Pier, une fête foraine – l’Adrenaline Zone – avec trampoline géant et grand huit… Le South Pier est situé juste en face de l’autre grande attraction de Blackpool: le Pleasure Beach Blackpool, le parc d’amusement le plus visité du pays: 11 grands huit, dont le Big One, l’Avalanche et le Wild Mouse (Souris Sauvage!), l’un des trois seuls grands huit en bois au monde…

Image 7

Image 18Image 19

Si vous aimez les néons qui brillent dans la nuit, faites un tour à Blackpool entre le 31 août – 4 novembre 2012. Chaque automne depuis 1879, la ville et surtout sa promenade du bord de mer s’illuminent avec des millions d’ampoules… cela s’appelle les Blackpool Illuminations. Un invité mystère (en 2010 c’était Robbie Williams) allume les lumières, dont l’électricité provient seulement de sources renouvelables (vent, hydro, déchetterie et biogaz).

Blackpool c’est aussi la capitale gay du Nord (Brighton est celle du sud) et il y a tout plein de radios, bars et hôtels gays – et ce depuis la deuxième guerre mondiale. Toutes les adresses de ces bars (comme Flying Handbag et Mardi Gras) sont sur le site Gayzout Network Blackpool

Finalement, vous pouvez aussi vous promener à Stanley Park, où on peut faire du bateau sur le petit lac; ou visiter le Model Village, le Madame Tussaud’s Waxworks, le Sandcastle Water Park (le plus grand parc aquatique du pays);  et le SeaLifeCentre aquarium. Et si le ballroom dancing ce n’est pas votre truc, il y a aussi le Rebellion Punk Rock Festival début août.

Où manger?

Il y a des fish & chips à tout les coins de rues, bon appétit! Le plus anciens et le plus réputé c’est The Cottage, dans la banlieue de Marton. Sinon n’oubliez pas de vous casser les dents sur de Blackpool rock, un bâton de sucre à la menthe avec Blackpool écrit tout en travers du bonbon. C’est un souvenir traditionnel, en vente à côté des chapeaux Kiss me quick dans tous les magasins de souvenirs tacky de la ville.

Image 3 Image 6
Photo: Dusty Burrito, Flickriver

Apparemment, AJ Bistro sert des trucs british pas mal, et le Mandarin sur Clifton Street est un excellent chinois; il y aussi beaucoup de bon resto italiens très simples. Le meilleur glacier c’est Notarianni, cela fait plus de 70 ans qu’on y sert de délicieuses gelati et sundae. Et pour un brunch/lunch après une soirée au cabaret burlesque trans Funny Girls, essayez Toast – ils servent des english breakfasts.

Où dormir?

Image 9 Image 15

Et pour dormir, la ville est remplie de petits B&B pas chers, mais pas tous aussi chics que le Number One (voir la liste complète ici). Les meilleurs hôtels de la ville seraient le Kenley Hotel ; leArthington 5.0 of 5 starset le Edenfield Guest House… Le Guardian recommande aussi le Langtrys et les appartements The Beach House. Le plus vieux et le plus imposant des hôtels c’est le Imperial Hotel ouvert en 1867.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s