Le pint glass

Le verre à pint est un grand classique britannique – combien d’entre vous en avez ramené un ou deux dans vos valises en guise de souvenir de votre weekend en Angleterre? Rien ne rappelle mieux les pubs et le UK que ce grand verre contenant exactement une pinte, c’est-à-dire 568ml.

Cette vieille mesure, le huitième d’un gallon, a été remplacée par le système métrique presque partout dans le monde. En Angleterre aujourd’hui, seul le lait et la bière se comptent en pints, et d’ailleurs la bière se doit obligatoirement de venir en pint ou half pint, c’est la loi… (on peut aussi la servir en un tiers ou deux-tiers de pint, mais je ne suis pas sûre que cela soit très populaire).

Le but c’est de s’assurer que les publicans (tenanciers de pubs) n’arnaquent pas leurs clients. Ils sont donc obligés de servir leur bière pression dans des verres certifiés, c’est-à-dire autorisés par l’état, avec un signe dessus (une couronne royale, ou selon la nouvelle réglementation européenne, le mot “Pint” avec les lettres CE dessous; ou une ligne qui dit “Pint to line”, pour laisser de la place à la mousse).

Depuis la période romaine, jusqu’à la fin du 19ème siècle, les buveurs de bières utilisaient des pewter tankards (choppes en étain), qui étaient très pratiques car elles étaient solides et cachaient les petits sédiments qui flottaient dans leurs boissons. Voici de gauche à droite: une reproduction d’une choppe datant du moyen-âge, deux choppes de 1710 et 1810 (avec deux carafes) et enfin un tankard datant de la fin 19ème, ayant été utiliser dans un pub à Greenwich:

Image 6 Image 8   Image 5

 

Il y en avait aussi en bois (1600), en cuir (1700) et en terre cuite (1780)

Image 22         Image 18            Image 17

Et d’autres marient terre cuite et anses en métal comme celles-ci, datant toutes trois de la fin du 19ème:

Image 13  Image 20  Image 21
Ensuite, vers la fin du 19ème, la mode était aux choppes en porcelaine Made in China qui ressemblent beaucoup à des tasses de thé – imaginez un peu les mecs discuter au pub en buvant leurs bières dans ces modèles:

Image 11  Image 12  Image 15

Puis, les brasseurs ayant fait des progrès au niveau de la filtration de leur boissons, et les buveurs étant devenu fins connaisseurs de ces nouvelles bières claires, les choppes en verre sont apparues dans les pubs. Dans les années 1920 et 1930, on aimait les choppes en verres à 10 côtés pour boire des ales; dans les années 1950s, c’est les dimpled mugs (tasses à fossettes), solides et kaléidoscopiques, qui sont devenue à la mode:

Image 29      Image 30    Image 23
Enfin dans les années 1960s son apparus les verres – peu chers, se lavant et s’empilant facilement – que l’on reconnait aujourd’hui: le nonik (no nick, que l’on ne vole pas), le conical et, mon préféré, le tulip head:

Image 28Image 27Image 26

 

Il y a bien sûr aussi les verres branded, créés par les marques pour se différencier, et les verres en plastique pour l’extérieur et les festivals… Et selon le Telegraph, les tankards en verre seraient de nouveau à la mode!

Si vous voyez un verre que vous aimez bien dans un pub, demandez au barman si vous pouvez l’acheter pour quelques pounds. En général, cela ne les dérange pas du tout. Sinon, vous trouverez des choppes en métal et en verre à John Lewis, ainsi que des mugs, dimple mugs et nonics à Fullers, la brasserie qui produit la fameuse London Pride. Et si vous venez d’emménager à Londres et que vous prévoyez de beaucoup faire la fête, vous pouvez commander des caisses de 36 (ou des sets de 4) sur Drinkstuff

Bon ben, cheers mate!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s