La Team GB parade

Aujourd’hui c’est le dernier jour des jeux à Londres, où les Paralympic Games finissent en beauté avec le marathon en fauteuil roulant. Mais pour le bouquet final, il faudra attendre demain, lorsque les athlètes de l’équipe nationale défileront à travers la capitale. Le Team GB, c’est plus de 830 athlètes on ne peut plus différents les uns des autres (voir cette animation du Guardian, ou ces deux vidéo ici et ici), dont 541 champions olympiques, et 289 paralympiques.

Si vous êtes en ville demain, pourquoi ne pas aller applaudir ces sportifs qui sont devenus les stars préférées des Britanniques cet été? Les champions de la ‘Our Greatest Team Parade’ seront répartis sur 21 chars, arrangés par sport en ordre alphabétique et précédé de deux mascottes lions. Ils défileront demain après-midi, le départ est prévu à 13h30 à Mansion House (voir la carte de la parade), direction Trafalgar Square et Buckingham Palace. J’imagine que cela ressemblera au passage de la flamme il y a quelques semaines:

Image 10

Une belle occasion de saluer ces héros (d’ailleurs la chanson de David Bowie n’a jamais autant été utilisée dans les stades que cet été) et surtout héroïnes (les Anglais et leurs média cet été se sont découvert une passion pour les sportives) qui ont assuré une belle récolte de médailles pour le UK, plaçant leur pays en deuxième position au tableau d’honneur des JO et des Paralympics.

Il y aura entre autres, les cyclistes sept-fois médaillés Chris Hoy (qui a voulu faire du vélo après avoir vu ET) et Bradley Wiggins (fan des Mods des sixties et champion du Tour de France);  les gymnastes Beth Tweddle et Louis Smith (incroyables sur les barres parallèles et le pommeau); le marin superstar Ben Aislie (qui vit à Lymington et roule en Aston Martin); la championne cycliste ‘Queen Victoria’ Pendleton (qui déteste faire du vélo, a continué pour faire plaisir à son père, est trop contente de partir à la retraite) et sa relève, la toute jeune Laura Trott; le sprinter paralympique Jonny Peacock (qui a battu son héro Oscar Pistorius); le tout-jeune plongeur, super lisse et super faux-bronzé, Tom Dailey et la judoka plus réservée Gemma Gibbons (qui ont dédié leurs victoires à leurs père, et mère, décédés il y a peu); la nageuse Becky Addlington (qui sait perdre avec grâce après avoir battu tous les records à Beijing); le WeirWolf (loup garou) David Weir (qui va plus vite que son ombre, en chaise roulante); ou encore la boxeuse Nicola Adams (une jeune fille au sourire éclatant, qui est devenue la première femme à remporter une médaille olympique en boxe).

Et bien sûr les deux têtes d’affiche de ces JO, la charismatique championne d’heptathlon Jessica Ennis et le champion des épreuves du 5,000m et 10,000m, Mo Farah, connu pour son geste culte, le Mobot, et sa tête incroyable quand il courre (qui a d’ailleurs inspiré ce site). Symboles parfaits – multiculturels, passionnés et épanouis – du UK qui gagne. Chacun des médaillés a eu le droit à des timbres spéciaux, et des boîtes postales repeintes en doré dans leur ville d’origine.

Image 11

Devant leur passion, humilité persévérance et gentillesse, les anciennes stars du monde sportif – les footballeurs pourris-gâtés – font pâle figure. Surtout quand on sait que pour certains membres du Team GB, le sport n’est qu’un hobby: Ed McKeever, médaillé d’or de kayak sprint, retourne au bureau où il travaille comme comptable; la médaillée d’or Heather Stanning se verra probablement postée en Afghanistan d’ici la fin de l’année; et l’haltérophile Natasha Perdue conduit des camions poubelles à Leeds.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s