Kate Moss

Photo: Peter Lindbergh

La London Fashion Week vient juste de finir, mais si le monde fou fou fou de la mode vous manque déjà voici le portrait en 7 points de LA top model britannique la plus célèbre et la plus influente: Kate Moss. Elle a fêté ses 40 ans cette année, et elle ici est toujours au top, que ce soit à la une des magazines, ou dans des campagnes de publicité.


1. Kate est une girl de Croydon

Croydon… la banlieue la moins glamour de Londres (c’est dans le sud de la capitale, pas loin de chez Naomi). Catherine Moss y est née le 16 Janvier 1974, fille d’une barmaid et un agent de voyage. Et ironiquement, malgré son statut de super star, elle a suivi le parcours cliché d’une fille d’une banlieue pauvre: elle aussi elle a eu un boyfriend junkie, est devenue mère célibataire, a fait des cures de désintox et s’est mariée tardivement. Bon d’accord, les similarités s’arrêtent là: grâce à l’agente mannequin Sarah Doukas, qui l’a remarqué par hasard lors d’un voyage à JFK airport, elle a des millions en banque et des amis haut placés (dont son pote John Galliano, qui lui a dessiné sa robe de mariée).

Et c’était vraiment une girl quand elle a commencé – 14 ans! “I was, like, a child when I started. I was 14. If it hadn’t happened , I don’t know what would have happened to me. I would be in Croydon working in a bar probably,” dit-elle.

2. Kate n’avait pas forcément le physique de l’emploi

Kate Moss Paris 1993
La voici à Paris en 1993, l’année où elle a connu ses premiers succès. Des dents pointues, un physique maigrichon et seulement 1m73: elle était loin de correspondre aux critères esthétiques de l’époque. D’ailleurs, cela lui arrivait souvent de se faire renvoyer par des photographes furieux car ont leur avait promis une star montante et ils ne voyait en elle qu’une ‘no-hoper’.

C’est seulement lorsque la photographe Corinne Day, qui farfouille dans le tiroir où sont rangés les books des mannequins sans grand espoir de réussite, tombe sur elle, que sa carrière s’envole, notamment avec une série de photos pour The Face qui ont marqués les esprits (c’est le début du grunge, et de la mode heroin chic):

Image 20
Maintenant évidemment tout le monde s’accorde à dire qu’elle est canon: “the most uniquely beautiful and imperfectly perfect girl I had ever seen” (Marc Jacobs); “She’s the kind of girl you wished lived next door, but she’s never going to. She’s almost in reach, but she’s not.” (David Bailey); “She is the closest a person can get to being like a cat” (Johnny Depp); “She is a makeup artist’s dream with her killer cheekbones, heart-shaped lips and incredible almond-shaped eyes.” (Charlotte Tilbury, maquilleuse).

Elle a même servi de modèle à Lucien Freud et au sculpteur Marc Quinn, qui la fait se contorsionner en position de yoga (“This is not a portrait of a person, it’s a portrait of an image twisted by our collective desires. She is a knotted Venus of our age”, dit-il)


3. Kate est une fêtarde

Elle adore particulièrement organiser de grosse fêtes pour ses anniversaires:
– à 21 ans, au louche Viper Rooms à Los Angeles, une fête organisé par son copain de l’époque, Johnny Depp (soupire…)
– à 30 ans, à Claridges pour une soirée inspirée par F Scott Fitzgerald’s Les Heureux et les Damnés, qui se serait finie en orgie
– à 33 ans, dépense plus de £5,000 en alcohol en une soirée, accompagnée par l’inénarrable Pete Doherty
– à 35 ans, quatre jours de fête sur le thème du Moyen-Age
– à 40 ans, un weekend mini-Glastonbury avec concerts de Massive Attack, Soul II Soul et Florence & the Machine (et aussi, pour prouver à tout le monde que she’s still got it, un shoot dans Playboy, portant le full bunny look)

Terry Richardson
Photo: Terry Richardson

Sa réputation rock n’ roll étant ce qu’elle est, personne n’a vraiment été surpris par le scandale cocaïne de 2005. Mais cela n’a pas entaché sa carrière: l’année d’avant le scandale, elle a gagné £5 million. L’année d’après, £8 millions. Autant dire que les marques comme Calvin Klein, Dior, Chanel et Rimmel ne l’ont pas boudée pendant très longtemps.


4. Kate est une cover girl

Image 18

Une carrière de 25 ans, 300 couvertures de magazines, dont 7  pour The Face, 34 pour UK Vogue (plus que personne d’autre au monde), 17 pour W et 17 pour ID.  Kate’est aussi une catwalk queen (en 2011 elle est apparue, 20 ans de plus que  les autres mannequins, fumant une clope sur le catwalk de Louis Vuitton) et une designer (sa première collection pour Topshop en 2010 a récolté £3m en une semaine, sa deuxième est en vente en ce moment)

Elle a aussi lancé la mode pour les sandales gladiator, les botte pirates, et le combo mini short-Hunter welly. Son type de jupe préférée? “Short, very short.”


5. Kate ne parle pas

Ce n’est pas elle qui va se la ramener sur Twitter. La grande reporter de guerre Mary Helvin lui a un jour conseiller de “shut up and let her face do the talking”; son ex Johnny Depp lui a dit de “never complain, never explain”. Conseils suivi à la lettre. La seule chose qu’elle dit: “The more visible they make me, the more invisible I become”. Apparemment on rate toutes sortes de blagues, anecdotes et ragots, car selon ses amis c’est une vraie pipelette en privé. Elle même si elle ne parle pas, elle a chanté avec Primal Scream, et joué du tambourine avec Oasis. Et pas la peine d’attendre son autobiographie: “Not until I’m, like, 105. Because you can’t get a good book unless you’re going to spill the beans, and I can’t spill the beans… not for a long time.”


6. Kate aime les bad boys

Image 13
Elle a un faible pour les acteurs, musiciens et bad boys: Johnny Depp (avec qui elle a détruit une chambre d’hôtel à New York), Pete Doherty (le drogué des Libertines). Mais elle a une fille, Lila, avec un éditeur de magasine, Jefferson Hack, et est à présent mariée au rocker Jamie Hince (qu’elle aurait choisi sur internet!)

7. Kate ne mange pas

En tout cas, sa citation la plus célèbre reste: “Nothing tastes as good as skinny feels” (Rien n’a aussi bon goût que d’être mince”). Elle a été tout de suite accusée par la presse d’encourager l’anorexie et la dérive des tailles 0. Seulement la citation entière fini comme ceci: “You try and remember, but it never works.” (C’est ce qu’on essaye de se rapeller, mais ça marche jamais). En bonne Anglaise, elle boit entre 10-15 tasse de thé par jour, mange des bacon sandwiches et adore le Stilton. Et la cuisine Japonaise.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s