Leighton House Museum

Un véritable palais des mille et une nuits se cache derrière la façade de briques rouges de la maison du peintre Frederic Leighton, près de Holland Park. Depuis la rue, il n’y a qu’un petit bout de toit en forme de dôme et de drôles de créneaux en forme de petites pyramides qui mettent la puce à l’oreille, mais dès qu’on pousse la porte on se retrouve loin, très loin de Londres, dans un cadre digne d’un sultan. Une demeure originale pour un grand personnage excentrique comme les Anglais savent si bien en faire.

Peintre de l’époque victorienne, admiré de tous, Frederic Leighton était un fils de médecins du Yorkshire devenus riches au service de la famille royale russe. Sa carrière artistique démarra sur des chapeaux de roue: son premier grand tableau fut acheté par la reine Victoria herself. Il fini par devenir président de la Royal Academy, et est le seul artiste ayant eu l’honneur d’être anobli.

adLeighton

Screen Shot 2015-02-15 at 12

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre de son tableau ci-dessus, The Painter’s Honeymoon (1864), Leighton ne s’est jamais marié. Aucun journal ni lettres privées n’ont été retrouvés, sa vie privée reste donc un secret complet. Par contre on sait tout de ses passions intellectuelles, apparentes dans le décor incroyable de sa maison.

Voyez le Arab Hall, une pièce conçue comme écrin pour sa collection d’art du Moyen-Orient, assemblée à la suite de nombreux voyages, et pour impressionner visiteurs (qui comptaient les plus grands noms de l’époque, du poète Robert Browning à l’artiste William Morris) et futurs clients. Elle est embellie avec du carrelage syrien datant du 17ème siècle:

Screen Shot 2015-02-15 at 12

Tout est magnifique dans cette maison, escaliers compris:

Screen Shot 2015-02-15 at 12

Au milieu trône un paon, symbole du mouvement Aesthetic auquel Leighton faisait partie. Ce courant artistique visait à réintroduire de la beauté dans un monde de brutes en créant des oeuvres d’art mélangeant le meilleur des cultures du monde entier. Une philosophie apparente dans la maison de Leighton, où cohabitent des mosaïques comme à Pompeï, des vases japonais, des coffres turques et tableaux de la Renaissance italienne.

Screen Shot 2015-02-15 at 12

Normal pour un petit Anglais ayant grandi à Florence, Bruxelles, Frankfurt et Paris, et ayant appris son métier à Rome et en Allemagne. On peut s’imaginer l’artiste en plein travail dans son studio, aux grandes fenêtres ouvrant sur un jardin où poussent les narcisses:

Screen Shot 2015-02-15 at 12

Après toutes ces grandes pièces, quelle surprise de voir la petite chambre (la seule chambre à coucher dans cette énorme maison!), toute simple en comparaison, où dormait le grand homme:

Screen Shot 2015-02-15 at 12

Si vous en avez l’occasion, c’est sympa de visiter la maison lors d’une des ouvertures tardives (jusqu’à 20h30) de l’année. La prochaine aura lieu le jeudi 19 février.

> Leighton House Museum, 12 Holland Park Road. Métro: Kensington ou High Street Kensington. Ouvert de 10h à 17.30 tous les jours sauf les mardis.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s