L’effet ‘cup of tea’

C’est une des conséquences les moins visibles (enfin pour ceux qui ont vu quelque chose à travers les nuages) de l’éclipse de vendredi. Tout en écoutant Total Eclipse of the Heart de la chanteuse galloise Bonnie Tyler (trois fois plus demandée sur internet que d’habitude), les Anglais ont allumé leur télé pour suivre cela en direct, en buvant une tasse de thé. Le résultat: une augmentation de la demande en électricité de 600 MW, l’équivalent de 240,000 bouilloires. Pas grand chose, mais seulement parce qu’il ne faisait pas beau.

La National Grid était préparée, car elle a l’habitude de gérer ce qu’on appelle le TV pick up, ou ‘cup of tea’ effect – un phénomène typiquement britannique. Nulle part ailleurs tant de personnes regardent les mêmes shows à la télé en même temps; nulle part ailleurs tant de personnes allument leurs bouilloires (ou ouvrent leurs frigos) en même temps, et sur une si courte période (et cela même alors qu’il y a maintenant la télé sur demande).

Les plus grand pickups ont été enregistrés après:
– l’éclipse de 1999 (3000 MW)
– la demi-finale England v West Germany, Coupe du Monde 1990 (2800 MW)
– la fin de la série télé The Thorn Birds en 1984 (2600 MW)
– le quart de finale England v Brazil, Coupe du Monde 2002 (2570 MW)
– le mariage royal de William et Kate le 29 avril 2011 (2400 MW)
– l’épisode de Eastender du 5 avril 2001, durant lequel on apprend
qui a tiré sur Phil… (2290 MW)
– la finale England v Australia, Coupe du Monde de rugby 2003 (2110 MW)
– la victoire d’Andy Murray à Wimbledon en 2013 (1600 MW)

Comme le montre cette vidéo, le National Grid Energy Balancing Team est chargé de réguler tout ça. Ils sont bien préparés pour la hausse de demande qui a lieu tous les soirs à 21h (à la fin de soap operas comme Eastenders, plus de 1.75 millions de bouilloires sont allumées en même temps), et la baisse qui a lieu les jours comme le Boxing Day après Noël. Par contre, les matchs sportifs et les compétitions de tennis, imprévisibles, sont un challenge. Ces power surges sont parfois équivalents à la consommation totale en électricité de la ville de Londres.

Voilà de quoi vous faire méditer la prochaine fois que vous allumez votre bouilloire!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s