Stephen Hawking

Véritable trésor national, l’astrophysicien Stephen Hawking est né le jour de l’anniversaire de Galilée, a occupé le même poste de professeur qu’Isaac Newton, Charles Babbage et Paul Dirac à Cambridge, et s’est éteint aujourd’hui, jour de l’anniversaire d’Einstein. Son parcours incroyable était sans doute écrit dans les étoiles…

Voici 7 choses à savoir sur ce scientifique hors du commun:

1. Stephen était un blagueur et un parieur

Il y a quelques années, on lui a demandé quel était la plus grande énigme dans l’univers. Sa réponse? “Women.” Récemment, il a remercié la PM Theresa May de lui avoir remis un prix avec ces mots: “Thank you Prime Minister for those very kind words. I deal with tough mathematical questions every day, but please don’t ask me to help with Brexit.”

Lors d’un diner avec ses collègues dans un restaurant indien, un professeur se plaint que ses étudiants utilisent le téléphone du bureau pour appeler des téléphones roses. Alors qu’il montre la facture à tout le monde, ils entendent soudain de drôle de bruits et une conversation clairement pornographique… C’était Stephen, qui avait appelé un des numéros et mis le haut-parleur de son téléphone.

C’était aussi un parieur – récemment, il a perdu $100 pour avoir parier que l’on ne trouverait jamais le boson de Higgs – et un fêtard: il a célébré ses 60 ans avec un sosie de Marilyn lui découpant un gâteau d’anniversaire, une troupe de danseuses de cancan, et un vol en montgolfière.

2. Stephen était une star du petit écran

Screen Shot 2018-03-14 at 10.05.45.png

C’est sans doute ce côté farceur qui le fait apparaître dans de nombreuses séries télés – The Simpsons, Star Trek, The Big Bang Theory et Futurama… et des chats shows comme David Letterman et Last Week Tonight. Il a même fait de la pub pour BT, et sa voix a été samplée dans un album de Pink Floyd, The Division Bell.

Indirectement, il est aussi une star de cinéma, puisqu’ Eddie Redmayne a gagné un Oscar en le jouant dans le film The Theory Of Everything, sorti en 2014.

3. Stephen était un auteur de bestsellers

Le grand public l’adore, et se précipite pour acheter son livre A Brief History of Time en 1988. Traduit en 40 langues et publié à plus de 10 millions d’exemplaires, le livre est entré dans le Guinness Book of Records après être resté 237 semaines sur la liste des bestsellers, un fait sans précédent.

Screen Shot 2018-03-14 at 10.13.51

Le livre est un tel classique qu’il apparait même dans un film Harry Potter, Le Prisonnier d’Azkaban, où un voyageur du temps joué par Ian Brown des Stones Roses le feuillette en buvant un coup au Leaky Cauldron.

C’est aussi sans doute le livre le moins lu de l’histoire. Retraçant les grandes théories du cosmos depuis Galilée et exposant, dans un langage accessible à tous, les plus récentes découvertes des astrophysiciens, il est jugé par les critiques comme étant un peu ennuyeux. Selon cette étude, c’est le deuxième livre le moins lui après le Capital de Thomas Piketty. Peut-être vaut-il mieux commencer par L’Univers dans une Coquille de Noix, son autre bestseller.

4. Stephen n’était pas très fort à l’école

Son père était chercheur en biologie, sa mère une secrétaire médicale, et Stephen était clairement doué pour la science. Ses copains d’école à St Albans le surnommait Einstein car il avait réussir à construire un ordinateur alors qu’encore ado, et il a quand même aussi réussi à obtenir une bourse pour étudier à Oxford.

Mais il n’était pas brillant; il disait qu’il n’avait pas appris à lire avant l’âge de 8 ans, et que ses notes à l’école étaient juste dans la moyenne. “My classwork was very untidy, and my handwriting was the despair of my teachers.” À Oxford, il dit avoir été paresseux, et que seul le diagnostic de sa maladie lui a fait recommencer à travailler.

5. Tenace, Stephen a tout réussi quand même

Diagnostiqué atteint de la maladie de Charcot à 21 ans, les docteurs lui donnent 2 ans à vivre. Fort heureusement, la progression de sa maladie est bien plus lente que prévu, ce qui lui permet d’avoir une vie bien remplie: 2 mariages, 3 enfants, et une carrière étincelante.

Screen Shot 2018-03-14 at 11.06.35

Il reçoit de nombreux prix pour ses travaux sur les trous noirs et sa théorie du rayonnement Hawking, développée dans les années 1970. Coincé dans son corps, il dédie tout son temps et son énergie à la recherche, trouvant de nouveaux moyens de visualiser des problèmes complexes sans pouvoir utiliser de tableau noir ou prendre des notes facilement.

Non seulement Hawkins utilisait-il son fauteuil comme un bolide, fonçant dans les rues de Cambridge, mais en plus, il se préparait à aller dans l’espace. En 2007, il est devenu le premier quadriplégique à se libérer de la gravité au cours d’un vol parabolique.

Screen Shot 2018-03-14 at 10.54.51.png

6. Stephen était devenu une star grâce à son handicap

C’est bien sûr son apparence unique, sa ténacité face à la maladie et son esprit brillant qui l’ont rendu si populaire aux yeux du grand public. L’histoire d’un génie cloué dans un fauteuil roulant mais dont le cerveau explore le cosmos est irrésistible: “Je suis certain que mon handicap a un rapport avec ma célébrité. Les gens sont fascinés par le contraste entre mes capacités physiques très limitées et la nature extrêmement étendue de l’Univers que j’étudie,” disait le scientifique.

Beaucoup s’accordent à dire que son plus grand succès, c’est d’être devenu un ambassadeur de la science auprès du grand public. Et ses fans sont nombreux en Angleterre, mais aussi en Chine, où il est apparemment autant adulé que Tom Cruise.

7. Stephen avait une voix hors du commun

Sa voix synthétique, à l’accent bizarrement américain, était reconnaissable entre mille. Il l’avait perdue après une trachéotomie dans les années 1980, et retrouvée grâce à un ordi qui lui permettait de parler en bougeant sa joue.

Il l’utilisait pour énoncer des phrases pleines de sagesse, comme “Regardez vers les étoiles et pas vers vos pieds. Essayez de donner un sens à ce que vous voyez, et demandez-vous ce qui fait que l’univers existe. Soyez curieux.” ou “We are just an advanced breed of monkeys on a minor planet of a very average star. But we can understand the Universe. That makes us something very special.”

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.