Les Onions Johnnies

De mes archives: 19/08/2010

Mais d’où vient donc ce fameux cliché du Français habillé d’un pull à rayures, coiffé d’un béret, portant une baguette et allant à bicyclette, que les Anglais ne se lassent pas d’utiliser dans leur cartoons et autres caricatures? Pour le pull, c’est évident: la Bretagne et ses marinières sont après tout les plus proches voisines du Royaume-Uni… Et pour ce qui est de la baguette, c’est aussi très simple: aucun autre pays au monde n’a de pains aussi longs. Freud aurait sans doute quelques commentaires à faire à ce sujet…

Reste la bicyclette et le béret. La bicyclette étant une invention germano-écosso-française (un français a inventé la bicyclette à pédale en 1860); le béret un couvre-chef d’abord perché sur les cranes de la Grèce Antique et des marchands du moyen-âge avant de connaître ceux des Pyrénées.

Mais en fait, le Français à bicyclette, c’est plutôt un Breton qui vend des oignons.

L’image d’un homme à bicyclette portant un beau béret noir est étroitement associée à celle des Onion Johnnies (les Jeannot aux Oignons), le surnom donné aux fermiers bretons de la région de Roscoff qui venaient vendre leurs oignons rosés en faisant du porte à porte au Royaume-Uni. Se déplaçant de par le pays sur des vélos chargés de tresses d’oignons, ils étaient bien souvent les seuls Français à des kilomètres à la ronde – en tout cas les seuls que les Britanniques ordinaires avaient l’occasion de rencontrer.

Durant les années 1920, l’âge d’or des Onion Johnnies, plus de mille Bretons traversaient la Manche chaque année pour aller vendre leurs oignons. Ils y restaient de juillet à janvier, stockant leurs oignons dans un entrepôt – en 1929, plus de 9,000 tonnes d’oignons on été importées en Grande-Bretagne. La raison de leur succès: avant la Seconde Guerre Mondiale, le UK importait 55 millions de tonnes de denrées alimentaires, y compris 80% de ses fruits et légumes.

 

Aujourd’hui, il reste une vingtaine de Johnnies, qui vendent leur marchandise dans les farmers’ markets du sud de l’Angleterre, dont celui-ci (qui vient avec son béret et son drapeau breton):

Image_12

> Lisez ce document PDF en français, anglais et breton très intéressant sur l’histoire des Onion Johnnies

> Si vous êtes en Bretagne, visitez La Maison des Johnnies et de l’Oignon de Roscoff

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.