Jour 20

Vingtième jour de confinement (Illustration: Kera Till). Malgré la tragédie qui se déroule autour de nous, il est vraiment fascinant d’observer les différentes réactions des pays du monde et de leurs habitants face à cette pandémie. En France on doit avoir un papier en règle, en Italie on chante au balcon, en Inde les policiers portent des casques en forme de virus… Le monde est de plus en plus étrange.

Ici au Royaume-Uni, on a un nouveau vocabulaire – “self-isolation”, “C generation”, ou mon favori, “covidiot”; ainsi que de nouveaux moutons noirs: fini les hipsters, maintenant ce sont ces maudits joggers du dimanche, qui passent trop près en crachant, dans leurs lycras luisants. Nous les Londoniens, paradoxalement, on respire, avec des ciels bleus sans avion, et des biches pour voisines quand on a de la chance…

Le premier ministre étant lui-même malade (on vient de l’emmener aux soins intensifs), c’est bien la reine qui a sauvé la situation avec un discours (qu’elle donne très rarement) dont le thème principal semblait être qu’un grand effort collectif est le seul moyen de surmonter cette crise, suivi d’une référence au fameux Blitz spirit, avec la chanson surannée de Vera Lynn, We’ll Meet Again. Mais pas un mot sur le rôle du gouvernement dans tout ça… Un gouvernement dont le plan de crise semble avoir été prédit dans les années 1980 par un sketch de la série Yes Minister.

Pendant ce temps les Britanniques, qu’ils dévalisent les rayons baked beans et porridge des magasins, ou décident de se porter volontaires pour aider la NHS, restent fidèles à eux-mêmes en faisant preuve, comme le disait la reine, de “quiet good-humoured resolve”. Pour remonter le moral de leurs compatriotes, certains se déguisent (ici on adore les fancy dress party). A Stockport, des profs d’art martiaux se prennent pour Spiderman durant leur heure d’exercice journalière, au grand bonheur des enfants:

Spiderman

Tandis qu’à Jarrow dans le nord-est, le facteur se déguise en Pocahontas ou Charlie pour que tout le monde “keep their spirits up”:

Screen Shot 2020-04-06 at 20.14.21

Il y a aussi bien sûr les cours de gym dans la rue, du fitness fan de Kensington, aux voisins dansants dans le Nord, sur Tom Jones’ It’s Not Unusual. Il y en a d’autres qui se chantent Happy Birthday et d’autres encore qui, plutôt que de faire des dessins arc-en-ciels, ont décidé de colorier toutes les briques de leur maison à la craie

Plus effrayant, un Dalek a été repéré patrouillant les rues Robin Hood’s Bay, en disant au gens de rester chez eux… (Self-isolate au lieu de Exterminate!). À Londres, le trajet en métro manque tant à certains qu’ils ont recréé cette atmosphère si particulière dans leur salle de bain. Bon courage à tous!

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.