Luke Jerram

Il y a quelques années je suis tombée par hasard à la Wellcome Collection sur l’une des sculptures en verre de l’artiste britannique Luke Jerram. Étrange et géometrique, elle ressemblait un peu à un flocon de neige, ou une étoile en train d’exploser. C’était en fait une représentation exquise du virus HPV. Depuis 2004, l’artiste originaire de Bristol a produit de nombreux autres de ces microbes, virus et autres bactéries pour sa ménagerie de verre. Des oeuvres magnifiques représentant des micro-organismes parfois mortels:

Screen Shot 2020-05-05 at 20.57.20

Le dernier en date est une sculpture du Coronavirus de 23cm de diamètre (2 millions de fois plus grand que le virus), commandée par une université américaine 8 semaines avant la pandémie. Sa forme est entièrement fidèle aux dernières découvertes scientifiques sur le virus:


Mais ces sculptures de verres ne sont qu’une petite partie des créations de Luke Jerram. Il joue vraiment sur de nombreuses gammes: depuis 2008, ses 2000 “street pianos” de ‘Play Me, I’m Yours’ se sont installés dans 70 villes du monde entier (il y en a un à King’s Cross, à la sortie de l’Eurostar) pour le bonheur des passants mélomanes; quant à son installation Park and Slide de 2004, elle fut si populaire que de nombreuses entreprises et organisations caritatives lui ont piqué l’idée.

Le voici sur son toboggan géant à Bristol:

Screen Shot 2020-05-05 at 21.38.54

À la frontière entre art, science et jeu, ses créations sont inclassables et inattendues. Parmi ses autres sources d’inspiration on trouve les fluctuations de la bourse; la musique de Philip Glass; ou encore les espèces en voie d’extinction

Récemment, lors d’une visite au Natural History Museum, je suis tombée sur son incroyable Museum of the Moon. Cette lune lumineuse de 7m de diamètre est couverte de photos prises par un satellite de la NASA, qui montrent toutes sort de détails de sa surface, et accompagnée d’une installation sonore. L’effet est vraiment magique; tout le monde s’allongeait dessous pendant un moment pour en profiter pleinement.

IMG_20190903_111429

Il a également créé des sculptures haute-résolution de Mars et de la Planète Terre.

Je vous laisse avec Paul Gbegbaje, qui a enthousiasmé les foules londoniennes en 2010 avec ses concerts sur les pianos Play Me I’m Yours de Luke Jerram (et qui a même reçu un piano en cadeau à la fin, car il n’en avait pas!)

En espérant que bientôt l’on puisse flâner dans les rues de Londres et s’arrêter pour écouter un pianiste au coin d’une rue…

2 thoughts on “Luke Jerram

  1. Bonjour merci pour cette belle découverte, connaissez vous Léopold et Rudolf Blashka ils sont père et fils? ils ont fait des sculptures de verre exactement comme celles que vous nous faites découvrir aujourd’hui à partir de 1860 c’est très joli, très délicat et très coloré, on en trouve dans plusieurs musées scientifiques en Europe et au Etats Unis, à voir absolument!

    Like

Leave a Reply to Marie Zacchi Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.