Marcus Rashford

Marcus Rashford 2 – Boris Johnson 0.

Par deux fois déjà le jeune footballeur de l’équipe de Manchester United a fait faire un volte-face au premier ministre. Le sujet n’a rien de footeux – la cause pour laquelle se bat Marcus, c’est d’être sûr que tous les enfants en Angleterre reçoivent un repas gratuit par jour pendant les vacances scolaires. Un sujet brûlant en ces temps de crises, durant lesquels plus d’1 million d’enfants auraient eu besoin de ce service pour la première fois.

Car pour de nombreuses familles ici (environ 3 millions d’enfants sont a risque de ‘holiday hunger’, ou famine des vacances), les vacances sont un moment difficile à passer, puisqu’elles ne peuvent plus compter sur les déjeuners à l’école gratuits pour leurs enfants. Lorsque le gouvernement a d’abord refusé il y a quelques semaines de poursuivre l’initiative commencée au début de la pandémie, les cafés et restaurants de nombreux quartiers ont pris le relais – quelle honte pour le gouvernement de ne pas penser que ce sujet était prioritaire aux yeux de tous!

Mais qui est donc ce fameux Marcus, qui a tout déclenché? Voici 7 choses à savoir sur Marcus Rashford, footballeur et activiste de choc.

1 Marcus a lui aussi grandi affamé

‘No child in this country should be going hungry’, dit Marcus, qui sait de quoi il parle. Il est issu d’une famille monoparentale de 5 enfants, et sa mère, travaillant à temps plein pour un salaire minimum, n’arrivait pas à joindre les deux bouts sans l’aide des breakfast clubs, déjeuners scolaires gratuits et la gentillesse de leurs voisins. ‘The system was not built for families like mine to succeed, regardless of how hard my mum worked,’ a-t-il écrit dans la lettre au parlement. Sa famille utilisait souvent les banques alimentaires, où il allait chercher son dîner de Noël chaque année.

2 MARCUS est d’une jeunesse pleine de sagesse

Pour un jeune homme de seulement 23 ans, qui pourrait si facilement se laisser emporter par les sirènes de la gloire et de la célébrité (après tout il aurait pu juste se faire des vacances prolongées à St Kitts dans les Caraïbes, d’où sa famille est originaire), il ne perd vraiment pas le nord:

“As a Black man from a low-income family in Wyhtenshawe, Manchester, I could have been just another statistic. Instead, due to the selfless actions of my mum, my family, my neighbours, and my coaches, the only stats I’m associated with are goals, appearances and caps. I would be doing myself, my family and my community an injustice if I didn’t stand here today with my voice and my platform and ask you for help.’

Pas si surprenant qu’il ait encore bien en tête les difficultés de son enfance quand on réalise que seulement 11 ans séparent Marcus, l’écolier dépendant des lunchs gratuits, et Marcus, la star du football. Mais chapeau d’avoir tout de suite vu le problème que causerait les écoles fermées, et d’avoir réagi avec autant d’énergie et de passion.

3 MARCUS A TOUT LE PAYS DERRière lui

Pas étonnant que tous les Britanniques soutiennent ses efforts, récompensés en 2020 par un MBE, une médaille du British Empire – sa pétition pour un agrandissement du programme des déjeuners scolaires gratuits a reçu plus de 100,000 signatures en 10 heures.

Depuis le lockdown il est donc devenu un trésor national, et même ses adversaires, les Conservateurs (qu’il décrit comme manquant totalement d’empathie), l’on décrit comme ‘a credit to the nation.’ Évidemment en recevant le MBE il a remercié sa mère ‘who is the real deserving recipient of the honour’; et utilisé l’occasion pour réitérer son point avec un beau coup franc: ‘No children should be going to bed hungry.’

4. MARCUS GAGNE – ET LèVE – DES MILLIONS

Dès le début du premier confinement, Rashford s’est associé à l’association FareShare, et a réussi à récolter plus de £20 million de donations pour continuer à servir des repas gratuits pendant les vacances. Prévoyant d’abord d’aider 400,000 enfants dans la région de Manchester, le projet fini par s’étendre à tout le pays, aidant 3 millions d’enfants. Le voici avec sa maman ouvrant un nouvel entrepôt pour l’organisation caritative:

Lui-même n’est plus du tout, du tout à plaindre: il vaut environ $80 millions (il a payé l’hypothèque de sa mère avec son premier gros chèque), et dans son garage sont alignées – au moins – une Audi A3, Mercedes CLA Class, Mercedes S Class Coupe et une Range Rover Velar. Il gagne £10 millions par année grâce à Manchester United, plus un bonus de £6,300 par jour pour ses partenariats avec de grandes marques comme Nike. Et bien évidemment, il ne se soucie pas de ce qu’il va manger – c’est le travail de son chef privé/nutritionniste.

Il habite avec sa famille, et il ne risque pas d’avoir la grosse tête: ‘Marcus comes form a lovely family. If he ever starts acting bigger than he should be, well his brother Dwain will slap him down’, dit son ancien entraîneur.

5 Marcus est un Wonderkid

Comment en est-il arrivé là? Avec du talent, et du travail bien sûr. Il a commencé a jouer au foot à l’âge de 5 ans, avec ldes Fletcher Moss Rangers. Fan de Ronaldo et Cristiano Ronaldo, il s’est vite fait remarquer, et a obtenu une place à la Manchester Youth academy à 11 ans (normalement c’est à partir de 12 ans, mais sa maman Mel a réussi à le faire entrer – il pouvait manger à sa faim au moins là-bas). À tout juste 18 ans, il est devenu le plus jeune marqueur de but dans une compétition européenne de la Premier League.

6. MARCUS A UN DROLE DE TATTOUAGE

Le voici interviewé par GQ devant sa maison d’enfance, où il s’entrainait sans relâche (même à l’intérieur), malgré sa maman qui avait peur qu’il casse tout. Il lançait son ballon sur le toit du garage pour s’entrainer à le rattraper. Cela l’a tellement marqué qu’il a à présent un tatouage le représentant avec son ballon devant la maison… Du coup il reste quand même dans la lignée des footballeurs tatoués à la Beckham. Il en a au moins 12 autres! À ce rythme il n’aura plus de place avant ses 30 ans.

7 Marcus Rashford n’est pas le seul…

Ses collègues Rakheem Sterling et Jordan Henderson eux aussi font tomber les clichés de footballeurs égoïstes qui ne pensent qu’à leur palace, jet privé et vacances sur leur île privée. Rashford, ‘the biggest role model in football’, fait partie d’une nouvelle génération de sportifs qui veut changer le monde – et dieu sait qu’on a besoin d’eux.

Comme il a écrit sur Twitter après son 1-0 contre le gouvernement en juin dernier: ‘Just look at what we can do when we come together, THIS is England in 2020.’

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.