Une année plus tard…

Un an déjà depuis l’arrivée du virus et le premier lockdown. Après ces mois difficiles, cette année passée à compter les morts, on a comme envie d’un peu d’optimisme à Londres. Le printemps est de retour, les journées s’allongent… voici quelques raisons de sourire et de souffler un peu:

1. Les écoles ont réouvert. Oui, si vous êtes parents, c’est bien la seule chose qui compte en fait, le reste est accessoire. Ici ces fermetures d’écoles ont fait que nos enfants ont pu aller en classe qu’un seul trimestre en un an! Les écoles fermées, c’est la vie sans dessus dessous, le stress de vouloir tout faire et de n’arriver à rien. Mais si vous avez eu la chance de pouvoir mettre le travail de côté pour quelques mois, c’est aussi un grand bonheur que de passer autant de temps avec ses enfants (et de découvrir les charmes des phonics et autres part-whole models…).

2. La campagne de vaccination bat son plein (on en est aux plus de 50 ans ici, dans certains quartiers ils commencent les 40-50 ans). Le gouvernement britannique est totalement incompétent mais par miracle, a réussi son coup. La campagne a été rendue possible par l’organisation et le data de la NHS, et par une armée de volontaires, qui s’assurent du bon fonctionnement des centres de vaccinations. Ces volontaires venus de tous les coins et toutes les professions – dentiste, secretaire, réalisateur, étudiant – ont offert leur temps et ont permis à la NHS de voir grand.

3. Il est très facile de se faire tester. Dans mon borough (arrondissement) de Londres, la mairie nous a fait parvenir un dépliant listant pas moins de 9 centres de test; 5 pour des tests symptômatiques, et 4 pour des tests rapides s’effectuant même sans symptôme. On peut aussi commander des tests qui vous sont livrés à la maison. Le tout est gratuit, les résultats sont rapides. Par contre, ceci étant un billet bonnes nouvelles, je ne parlerai pas du service track and trace (despistage contacts) qui est lamentable.

4. Les Londoniens respirent. Pour le moment, le ciel n’est plus un entrelacs de trace d’avions (90% en moins quand même), et s’il y a encore pas mal de circulation, on sent la différence, car il n’y a plus vraiment d’heures de pointes. La zone Ultra Emission interdite aux véhicules les plus polluants vient de s’étendre au grand Londres. Grace au lockdown, des rues comme Marylebone Road ont vu les niveaux de pollution baisser à tel point que les capteurs envoient des messages d’alertes automatiques aux scientifiques (genre “vérifiez vos machines elles sont sans doute défaillantes”).

5. On peut enfin voir le bout du tunnel – en tous cas un été plus ou moins normal – en Angleterre. Et mettre des choses dans l’agenda, peut-être, si on est un peu optimiste… Les musées ouvrent en mai (il y a une expo Alice au Pays des Merveilles au V&A, Dubuffet au Barbican, et Hockney à la Royal Academy. Les restaurants se préparent, avec des paniers picnics et des livraisons d’afternoon teas, en attendant de pouvoir réouvrir vraiment. Le roadmap officiel n’est pas très clair, mais ce site est très utile

À tout bientôt pour plus de bonnes nouvelles j’espère…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.