Bonfire Night

Bonfire Night, de Eileen Alice Soper

Ce week-end on célèbre au UK le Bonfire Night (la date exacte est en fait le 5 novembre) un festival célébrant la mort de Guy Fawkes, le “terroriste” (ou révolutionnaire catholique, c’est selon) qui avait voulu faire exploser le Parlement – et le roi – en 1605. C’est une fête d’automne très sympa: des feux d’artifices, feux de joie et pétards illuminent et réchauffent; on brûle des effigies de Guy Fawkes; on mange des patates au four, des saucisses grillées, du caramel, du Parkin Cake et des pommes d’amour. Vous voulez y participer? Time Out et Londonist vous ont préparé une liste des feux d’artifices de ce soir à Londres. Sinon, allez à Lewes, c’est là-bas qu’il a le plus grand spectacle pour Bonfire Night…

Guy-Fawkes

La fête, durant laquelle on brûle des effigies de Guy Fawkes dans de grands feux de joie (bonfire), et on chante parfois l’air ‘Remember, remember, the fifth of November, Gunpowder Treason and Plot”, était obligatoire jusqu’en 1859 – ce qui explique pourquoi elle est encore si populaire aujourd’hui. De fait, elle remplace un peu la fête nationale en Angleterre

Guy Fawkes (ou Guido, car il s’était battu avec les Espagnols), un jeune catholique né à York, était l’instigateur de la Conspiration des poudres (Gunpowder Plot), pour protester contre la politique du roi (protestant) et tenter de le renverser pour installer un roi catholique sur le trône. Le voici avec ses associés dans une célèbre gravure de l’époque:

 Image 3
The Gunpowder Plot Conspirators, by Heinrich Ulrich, early 17th century

Il avait creusé un tunnel pour atteindre les caves du parlement (qui ne ressemblait pas encore au Westminster d’aujourd’hui, construit bien plus tard), ou il avait placé des tonnes d’explosifs. Il est toujours représenté avec une cape, un drôle de chapeau noir, une barbichette et une lanterne bizarre (que l’on peut voir au musée Ashmolean d’Oxford):

Parliament

Dénoncés par une lettre anonyme, Fawkes et ses associés se sont fait pendre, puis écarteler. Leurs morceaux ont été envoyés aux quatre coins du royaume, en avertissement aux traîtres. 

Image 20
‘The Execution of the Conspirators in the Gunpowder Plot’, by Claes Jansz Visscher, 1606

Vous pouvez en apprendre plus sur Guy et ses co-conspirateurs sur le site du parlement. Sinon, vous pouvez lire la bande dessinée V pour Vendetta de Alan Moore et David Lloyd, d’où vient le fameux masque que l’on voit porté par les protestataires comme les Indignés et les Anonymous; vous pouvez relire Harry Potter en VO et comprendre pourquoi le phoenix de Dumbledore s’appelle Fawkes; et même être très éclairés à chaque fois que vous dites Hey guys! – le mot guy vient en effet de Guy Fawkes, et de ses effigies appellées ‘guys’, qui en sont venues à signifier ‘une personne d’apparence étrange’, puis simplement ‘un homme’ ou ‘un mec’…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s