Dennis Severs’ House

Avez-vous déjà été faire un tour à la Dennis Severs’ House à Spitalfield? Elle fait partie de mes suggestions de visites dans la balade des marchés du East End, ou dans Une Journée à la française. Visiter cette maison c’est un peu comme entrer dans un tableau, ou se promener dans un décor de cinéma.

L’acteur Californien Dennis Severs, un passionné du quartier, et un excentrique comme on les aime ici, y a vécu de 1979 à 1999. Il a passé sa vie à amasser toutes sortes de trésors pour constituer une sorte de capsule témoin de l’histoire de Spitalfield, vivant en même temps dans la maison, sans aucun confort moderne. À l’époque, ce coin de Londres tombait en ruine, venait juste d’être découvert par les artistes comme Gilbert et Georges et n’avait rien à voir avec le hipsterland d’aujourd’hui.

Même si elle retrace l’histoire des habitants du quartier, peuplé par des tisserands Huguenots (Français protestants) au siècle dernier, la Dennis Severs’ House est loin d’être un musée. C’est une installation géante, où l’on doit se déplacer en silence, pour mieux s’imprégner de l’ambiance, et écouter les marches qui grincent et les tick tock de l’horloge.

Image 6

Image 7

Dans cette maison Georgienne classée, Severs a transformé chacune des dix pièces dans un style historique différent du 18ème et 19ème siècle. On dirait que les habitants – la famille fictive Jervis (Gervais), des tisserands de soie – sont juste partis faire un tour: il y a un morceau de pain à moitié grignoté dans la cuisine, ainsi que des fleurs et fruits, et même un vrai chat qui ronronne sur une chaise près de la cheminée. Tout en haut, le grenier montre le déclin de l’industrie, et la pièce où toute une famille vivait dans la pauvreté.

Severs appelait cela un ‘still life drama’ (théâtre de nature morte), expliquant son travail ainsi: ‘I worked inside out to create what turned out to be a collection of atmospheres: moods that harbour the light and the spirit of various ages’ (J’ai travaillé dedans comme dehors pour créer ce qui est avéré être une collection d’atmosphères, qui abritent la lumière et l’esprit de différentes époques).

Image 4

Image 5
Photos: toutes les photos ci-dessus par Dennis Severs’ House

Je vous conseille de la visiter par une soirée d’hiver, quand la maison est éclairée par des bougies et des chandelles. C’est entre 18h et 21h, les lundi et les mercredi jusqu’au 31 mars, et cela coûte £14 (il faut réserver en avance).

Image 8

Photo: Hackney Chateau

Et cerise sur le gâteau: il y a un pub très sympa en face, le Water Poet.

> Dennis Sever House, 18 Folgate Street, E1 6BX (voir carte). Journée: £10 par personne, les dimanche après-midi 14h 16h, dernière entrée 15.15. Soirées: entre 18h et 21h, les lundi et les mercredi jusqu’au 31 mars, £14 (réserver en avance en téléphonant à 44.20 7247 4013 ou emailant info@dennissevershouse.co.uk )

One thought on “Dennis Severs’ House

  1. Pingback: Sir John Soane’s Museum | LONDRES CALLING

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s