Les Christmas crackers

L’année dernière, je vous avais fait une petite liste de toutes les choses Christmassy au Royaume-Uni (je vous ai aussi déjà donné des idées de cadeaux ici et ici, partagé ma recette des mince pies, et fait chanter en coeur les meilleurs Christmas hits). Cette année, j’aimerai me pencher d’un peu plus près sur ce classique détonnant du Noël britannique, le Christmas cracker.

Les crackers sont des espèces de bonbons géants en papier (un tube en carton recouvert de papier coloré) renfermant un pétard et la plupart du temps un petit cadeau, une couronne en papier et une blague débile, dans la grande tradition des Carambars. On les fait péter au repas de Noël, en croisant les bras avec ses voisins (chacun tiens un bout du cracker) et formant une chaîne atour de la table.

TomSmith

C’est un tradition qui date des années 1840, lorsque le fabriquant de fondants et pralines londonien Tom Smith (anciennement basé sur Goswell Road, puis à Finsbury Square dans la City jusqu’en 1953) a décidé d’augmenter son chiffre d’affaire en proposant un nouvel emballage pour ses “Bon-Bons”, des amandes sucrées inspirées de friandises qu’il avait vu à Paris. Il essaya d’abord d’y placer des petits messages, comme dans les fortune cookies.

TomSmith2

Ensuite, inspiré par les crépitements (crackle) du feu dans sa cheminée, il décida ensuite de mettre un petit pétard dans son nouveau Bon Bon, le Cosaque. Et là ça a marché du tonnerre, bien sûr! Son fils Walter rajouta ensuite les petits cadeaux et couronne de papiers pour se démarquer des nombreux concurrents apparus ensuite sur le marché.

Au début du siècle, la compagnie produisait des crackers pour Noël mais aussi pour de grands évènements, comme l’exposition universelle de Paris ou la tournée mondiale du Prince Edward, avec des petits cadeaux à thème, bijoux, puzzles et jeux. Le tout suivait les passions du moments, que ce soit la mode du Jazz, des chiens de courses, Charlie Chaplin, du Japon ou de Toutankhamon. Voici de vieilles publicités pour les crackers de leur concurrent, le grand magasin Fortnum & Mason:

Crackers1

Crackers2

On peut les fabriquer soi-même  – les petits Anglais adorent, c’est presque aussi bien que de préparer les sausage rolls (voici un blog et un autre expliquant comment en faire de jolis).

Mais la plupart des gens les achètent en boîtes de six ou douze. Il y en a pour tous les goûts, des pas chers avec juste un petit chocolat, au crackers de luxe de Harrods. À £1,299 la boîte, avec comme cadeau des foulards en soie, des boucles d’oreille et des portes-monnaie en cuir. Tom Smith en fabrique toujours des milliers… Si vous voulez en acheter pour Noël, voici une liste de crackers 2012 très sympas…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s