Grenfell Tower

Qu’est-ce qui est plus meurtrier qu’un groupe terroriste? Un gouvernement.

Je vous parle bien sûr de l’incendie de la tour Grenfell, où sont mortes une centaine de personnes (sans doute). Les images de la tour en flamme, des rescapés hagards, des pompiers héroiques et enfin de la tour noire, encore fumante, on fait le tour du monde. C’est une tragédie, mais aussi un crime, et un symbole parfait du pays en cela qu’il rassemble tout les problèmes du UK aujourd’hui: classisme, coupes budgétaires, crise/flambée immobilière, dérégulation, privatisation, manque de protection des locataires, incompétence des entreprises de construction…

Dans cette tour HLM, située au nord Kensington & Chelsea, un des quartiers les plus riches du pays, dans une des villes les plus riches du monde, des gens sont morts parce qu’ils étaient pauvres et qu’ils n’ont pas été protégés par leur gouvernement. Rien de ce genre ne se serait passé à la City ou dans une tour de Shoreditch: les nouvelles constructions sont aux normes incendie modernes, les alarmes vérifiées chaque semaine – et de toutes façons elles sont souvent à moitié vide, les propriétaires y mettant rarement les pieds.

L’ineptitude du gouvernement local tient d’abord à son classisme: dans la Grenfell Tower vivaient des gens ordinaires, des retraités working class londoniens de naissance, des immigrés marocains et nigériens, des réfugiés syriens et somaliens – tous impuissants et incertains de leur droits face à la machine du council. Les gérants de l’immeuble auraient-ils ignoré les plaintes des habitants concernant les dangers  d’incendie si elles étaient venue de familles blanches et middle-class?

Il y a bien sûr également de la mauvaise gestion et de l’avarice – pourquoi dépenser de l’argent pour des extincteurs automatiques si le gouvernement ne nous force pas à le faire (et d’ailleurs, pourquoi le gouvernement ne le force-t-il pas? Il est trop occuppé dans son combat pour contre la bureaucratie, ou red tape, tant détestée par les Brexiters, et pour la dérégulation)?

Pourquoi dépenser de l’argent sur une vieille tour où vivent des gens qui ont déjà bien de la chance d’être ici au centre de Londres, et qu’on rêverait de virer plus loin pour faire de la place à des familles plus aisées? Était-il indispensable de recouvrir la tour avec des panneaux pour la rendre “plus belle” aux yeux des ses voisins plus aisés, plutôt que de la réparer et d’installer des extincteurs? Une obsession du paraître qui résume bien les actions du gouvernement ces derniers temps.

Et il y a bien sûr également une incompétence totale face à la situation de crise: aucune personne du council présente sur les lieux pendant des heures après l’incendie, aucun centre d’aide officiel, aucune cellule de crise facilement accessible aux victimes – qui pour certaines ce sont vu relogées au 14ème étage d’un hôtel! La communauté, les voisins et les Londoniens se sont eux mobilisés en une seconde, un flot de dons arrivant en continu dès le lendemain matin du drame.

Tout cela a mis en avant comme jamais l’importance des services publics et la conséquence de la politique d’austérité des Conservateurs, que ce soit dans un council où il devrait y avoir assez de fonctionnaires pour gérer les immeubles, faire les inspections, répondre aux plaintes des habitants et faire face aux crises, jusqu’aux pompiers qui ont du faire des shifts de 24h au lieu des 4 règlementaires par manque de personnel.

Incroyable de voir également la réaction de la première ministre Theresa May, qui a perdu sa majorité aux élections il y a quelques semaines après une campagne désastreuse. Elle n’a pas été à l’encontre des victimes (pour des raisons de ‘sécurité’) contrairement à son rival Jeremy Corbin (qui a suggéré que les victimes soient relogées dans des appartements vides du quartier, réquisitionés temporairement). Même la reine et William ont daigné de leur présence avant elle.

Enfin, impossible de ne pas mentioner les entreprises de construction et la qualité des logements au UK – quelqu’un a bien décidé de poser des panneaux dangereux sur la façade de l’immeuble, et des conduites de gaz près des portes d’entrée des appartements de la tour. Il n’y a pas assez de logements décents pour tout le monde, et le secteur manque cruellement de companies de qualité et de lois pour les controller. Les vieilles maisons anglaises sont les pires en Europe, et les plus petites. Quant aux nouveaux logements, ils tiennent à peine debout. Et comme tous ceux qui ont loué un jour un appartement à Londres l’ont découvert, les propriétaires font ce qu’ils veut; le parlement a récemment refusé une loi qui les forceraient à offrir des logements ‘habitables’.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s