Fancy a brew?

Si on aime boire son thé parfumé avec un mélange d’épices et de pétales, après l’avoir longtemps laissé infuser dans une belle théière en fonte de style japonais, on est souvent très déçu par le rituel du thé chez les Brits. Ici c’est tout une autre affaire, bien plus simple et beaucoup moins exotique – et en plus, de nombreux Anglais préfèrent aujourd’hui une tasse d’Americano à une cup of tea lorsqu’ils font un tour en ville.

Pourtant les Brits, connus dans le monde entier comme des buveurs de thé invétérés, ont une longue et passionnante histoire avec ce breuvage chinois, apparu au 17ème en Angleterre grâce à la East India Tea Company, et mis à la mode par la reine Catherine de Braganza. Le thé était si coûteux et si demandé, que les contrebandiers en proposaient dans tous les ports du pays, et que les marchands se faisait construire les bateaux les plus rapides (clippers) pour être les premiers à pouvoir livrer les précieuses feuilles aux riches Londoniens – vous en apprendrez plus en visitant le Cutty Sark, à Greenwich.

Le premier tea shop a été ouvert par Thomas Twining au début du 18ème (vous pouvez encore le visiter à 216 Strand, il est minuscule mais vraiment charmant), et le thé, que l’on faisait pousser aux quatre coins de l’Empire Britannique (et qui est à l’origine des demandes d’indépendance des Américains, se rebellant contre les taxes sur le thé avec le Boston Tea Party) est petit à petit devenu la boisson nationale.

Screen Shot 2019-10-16 at 11.25.22.pngTrois siècles après son arrivée sur cette île, le thé est partout: la première chose que l’on fait, quand on a un invité ici, c’est put the kettle on (allumer la bouilloire). Bonne nouvelle? Let’s put the kettle on. Mauvaise nouvelle? Let’s put the kettle on. A cuppa (pour cup of tea) ou a brew, comme on dit dans le Nord) c’est vraiment la réponse à tout. Voici comment le décrit Kate Fox dans Watching the English:

“Tea is still believed, by English people of all classes, to have miraculous properties. A cup of tea can cure, or at least significantly alleviate, almost all minor physical ailments and indispositions, from a headache to a scraped knee. Tea is also an essential remedy for all social and psychological ills, from a bruised ego to the trauma of a divorce or bereavement. This magical drink can be used equally effectively as a sedative or stimulant, to calm and soothe or to revive and invigorate. Whatever your mental or physical state, what you need is ‘a nice cup of tea’.”

Alors comment préparer cette fameuse cuppa, me demandez-vous? Eh bien attention, c’est un sujet qui fâche: l’écrivain George Orwell a proposé une liste de 11 points à suivre pour faire la perfect cup of tea, et le comédien Doc Brown est tout aussi remonté. Le débat fait rage sur quelle sorte de thé on doit utiliser, et surtout, à quel moment doit-on mettre le lait – avant ou après l’eau bouillante? (À l’origine, on mettait le lait d’abord pour que l’eau bouillante n’abîme pas les délicates petites tasses en porcelaine) En tout cas, c’est une parfaite métaphore du Brexit, dit James Acaster.

La tasse de thé standard ici, c’est le builder‘s tea, ou builder’s brew – une tasse de thé fort, avec du lait et beaucoup de sucre, servi dans une mug un peu ébréchée et décorée avec un dessin niais ou un slogan rigolo. On l’appelle ainsi en référence aux nombreuses pauses thé (tea breaks) nécessaires aux ouvriers du bâtiment. (On dit que la construction d’une maison anglaise nécessite en moyenne 9,500 tasses de thé) Avec ces paramètres on obtient toute un palette de breuvages, du marron foncé au caramel.

Screen Shot 2019-10-16 at 12.03.51.png

Si vous voulez être plus chic, pour une occasion spéciale, vous pouvez aussi servir le thé en théière (avec un tea cosy dessus pour le garder au chaud of course). Dans ce cas là il vous faudra 1 cuillère de feuilles de thé par personne, plus une cuillère pour la théière:

  • Fill a kettle with fresh water and bring to the boil.
  • Warm the teapot with a little of the boiled water swirls it around the pot and discard.
  • Place one tsp of fresh, leaf tea per person plus one for the pot.
  • Top up the teapot with the boiling water (do not allow the water to go off-the-boil or it will not be hot enough to brew the tea).
  • Leave to infuse for 3 to 4 minutes, no longer or it will develop a ‘stewed’ flavor.
  • Pour the tea through a tea-strainer directly into clean china teacups.

Vous pouvez en achetez au Tea House à Covent Garden, à Fortnum & Mason’s, pour de jolies boîtes, ou bien chez les spécialistes de Postcard Teas et Teapigs. Mais si vous voulez vous comporter en vrai Brit, allez au supermarché ou cornershop le plus proche, et achetez un paquet de Yorkshire Tea ou Tetley’s.

PS: Au moins deux tasses de thé ont été nécessaires à la rédaction de cet article.

 

 

 

2 thoughts on “Fancy a brew?

  1. Bonjour,
    J’adore vos chroniques. Je suis québécoise mais une de mes filles vit a Reading et je visite assez souvent le pays.
    Vos points de vues sont pertinents et teintés d’humour. Merci!
    Je vais déjeuner ce matin en compagnie d’un builder’s tea. Vous savez, comme on a été une colonie anglaise, le thé accompagnait tous les repas chez les grands-parents et parents. J’ai 74 ans…Maintenant on est passé au vin. Vous n’auriez qu’à consulter le site de la S A Q. Société des alcools du Québec.
    Je vous trouve absolument sympathique!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.